Lettre de l'Ad'AP n°3 - 16 avril 2015
 

Parole de…

Gérard Atlan, Président du Conseil du Commerce de France

« Mieux accueillir ses clients, tous ses clients, est le souhait de tout commerçant. Depuis 10 ans le commerce s’adapte, se métamorphose pour être accessible à tous et accueillir les personnes handicapées dans les meilleures conditions. Il reste cependant encore beaucoup à faire, surtout dans les commerces installés dans un cadre bâti construit avant 2007.
Depuis 2011, le Conseil du Commerce de France, organisation faîtière du commerce sous toutes ses formes, participe activement aux concertations engagées sous l’égide de la Délégation Ministérielle à l’Accessibilité. Nous souhaitons trouver les moyens de poursuivre et d’encourager l’engagement des commerçants au-delà du 1er janvier 2015, tout en exprimant leurs difficultés, voire leur désarroi face à une réglementation parfois inadaptée.
Durant toute cette période de concertation et de réflexion commune, chacun, qu’il soit représentant des entreprises, des collectivités publiques ou des personnes handicapées, a cherché à construire un cadre nouveau alliant accessibilité universelle et pragmatisme. Il nous fallait trouver le juste point d’équilibre entre les attentes légitimes des personnes handicapées de pouvoir occuper pleinement leur place dans la société et les impératifs et difficultés auxquelles doit faire face le commerçant installé dans un cadre bâti existant.
C’est chose faite d’une part avec les Agendas d’Accessibilité Programmée (Ad’AP), qui permettent aux commerçants d’obtenir un délai supplémentaire pour mettre en œuvre leurs engagements, et d’autre part grâce aux nouvelles règles applicables au cadre bâti existant.
Les commerçants s’activent depuis plusieurs mois pour faire le bilan de ce qu’il leur reste à accomplir et préparer les dossiers d’Ad’AP. Ils n’attendent plus que les derniers textes juridiques pour pouvoir déposer leurs dossiers auprès des préfectures et démontrer ainsi leur volonté d’agir pour un commerce accessible à tous ! »

L’accessibilité façon do-it-yourself

L’accessibilité façon do-it-yourself

Pour mettre en accessibilité votre ERP, vous aurez très certainement à solliciter des professionnels tels que des architectes, des cabinets d’étude, des maîtres d’ouvrage… Néanmoins, rien ne vous empêche, au préalable, de vous impliquer et de juger vous-même du degré d’accessibilité de votre établissement ou encore de consulter et comparer les produits adaptés, utiles dans votre ERP.

L’outil d’autodiagnostic
Le diagnostic est une étape incontournable dans l’élaboration de votre Ad’AP. En effet, c’est lui qui déterminera le degré d’accessibilité ou de non-accessibilité de votre ERP, et dont découleront le type et la durée des travaux nécessaires. Pour vous faire une idée personnelle du niveau d’accessibilité de votre établissement, le ministère a construit un outil d’autodiagnostic disponible sur son site, en cliquant sur le lien suivant :
http://www.developpement-durable.go…
Cet outil a été pensé autour de quatre types d’ERP de 5e catégorie : les commerces de proximité, les mairies, les cabinets médicaux et les hôtels. Il vous suffit donc de sélectionner l’item correspondant à votre ERP et de vous laisser guider en répondant aux questions qui sont posées et à l’issue desquelles la réponse à la question votre ERP répond-il aux normes d’accessibilité en vigueur ou non, vous sera donnée. Vous pourrez également télécharger un document synthétique listant les points de vigilance à prendre en compte dans les travaux de mise en accessibilité. Ces points correspondent aux thèmes abordés dans le test : le stationnement et le cheminement extérieur, la signalétique, les portes, les circulations intérieures, les marches, les ascenseurs, l’accueil et les espaces proposés au public (salles, chambres, wc…).

Recueil des améliorations simples et utiles (RASU)
Le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) a publié, en mars 2015, un recueil de préconisations techniques et concrètes relatives à la mise en accessibilité des ERP. L’axe retenu pour ce document est des améliorations simples et à coût modéré que tout gestionnaire peut être amené à réaliser dans le cadre de travaux courants d’entretien et de maintenance des bâtiments, et qui sont profitables à tous les usagers. Le recueil s’organise sous forme de fiches, toujours conçues sur le même modèle :
  Un titre qui cible précisément le point d’accessibilité abordé : « circuler et être accueilli au sein de l’établissement », « comprendre l’organisation des espaces »…
  La description du besoin et des principaux bénéficiaires, la réglementation concernée.
  Une liste de solutions techniques, accompagnées d’estimations des coûts pour chaque aménagement cité.
  Des illustrations explicites.
Ce recueil se veut facile d’utilisation : il est à la fois clair, concis et complet. La lecture en simplifiée pour des gestionnaires qui disposent certainement de peu de temps pour se former sur la question de l’accessibilité.
Vous êtes en pleine élaboration de votre Ad’AP, le diagnostic a mis en lumière les points défaillants de votre ERP, vous cherchez des solutions pratiques et financièrement raisonnables et, bien évidemment, adaptées, alors ce recueil a tout pour devenir votre livre de chevet. Vous le trouverez en téléchargement gratuit sur le site du Cerema, en cliquant sur le lien suivant :
http://www.certu-catalogue.fr/acces…

Le site internet de la DMA relaie également le lien :
http://www.developpement-durable.go…

Prathic-ERP
Ce site est accessible depuis le site internet de la DMA, via le lien suivant : http://www.developpement-durable.go…
Prathic-ERP référence des produits répondant aux besoins des personnes handicapées dans les ERP, et qui peuvent donc s’avérer utiles pour la réalisation de votre Ad’AP. Ce site se présente comme un catalogue numérique dans lequel vous pouvez naviguer à travers les différents onglets thématiques ou bien par mots-clés. Ce catalogue met à votre disposition des fiches descriptives et imagées de produits et solutions répondant aux critères d’accessibilité. Vous avez accès à des informations comparatives et approfondies sur les produits : notices techniques, guides d’utilisation ou de maintenance, prix. Enfin, sont listés les réseaux de distribution, les centrales d’achats et les points de vente ou de démonstration de ces produits.
Ce site vous permet ainsi, dans un premier temps de visualiser les types de produits existants et de se familiariser avec eux, et dans un second temps, de se documenter concrètement pour faire un achat pertinent.

La boucherie Roland Menut à Lyon

La boucherie Roland Menut à Lyon

La boucherie Roland Menut est un établissement situé dans le 7ème arrondissement de Lyon. Après ses travaux de mise en accessibilité aux personnes handicapées et aux personnes âgées, ce magasin a reçu le label Handi-Accueillant de Lyon.
Un important travail a été réalisé pour permettre aux personnes en fauteuil d’accéder au magasin par une mise à niveau de l’entrée permettant un accès de plain-pied. Des portes coulissantes automatiques complètent cette réalisation.
La caisse possède une tablette basse, un décaissé permettant l’approche en fauteuil et une hauteur permettant les échanges aisés en position tant assise que debout.
L’aménagement de l’établissement donne à une personne en fauteuil un espace de giration garantissant une circulation aisée à l’intérieur. Les vitrines sont toutes abaissées à 0,90 mètre pour offrir un confort d’usage à l’ensemble de la clientèle.
Une chaise permet aux personnes déficientes respiratoires, à grande fatigabilité, aux personnes âgées, aux femmes enceintes, et in fine à tous les clients, de pouvoir attendre son tour dans les meilleures conditions.
Cette boucherie n’aura donc pas besoin de déposer d’Ad’AP puisqu’elle accueille d’ores et déjà tous les habitants de ce quartier, sans exception.

Retrouvez les informations complémentaires sur cette boucherie sur notre site internet :
http://www.developpement-durable.go…

LCL optimise l’accessibilité dans ses travaux de rénovation

LCL optimise l’accessibilité dans ses travaux de rénovation

L’agence Faubourg Poissonnière est une agence parisienne historique de LCL créée dans les années 1920, à la lisière de la zone inondée lors de la grande crue de 1910. Inscrite en 2012 au programme de rénovation des agences, elle a fait l’objet, dans l’année 2014, de 6 mois de travaux de rénovation totale intégrant la réglementation sur l’accessibilité des Etablissements Recevant du Public. Voici les principaux points, décrits par la Direction des travaux immobiliers LCL, qui ont permis à cette agence, pourtant conçue il y a un siècle, de se rendre accessible à tous.
L’entrée a été placée à l’angle de l’immeuble de manière à être repérable depuis les deux rues et l’éclairage du hall a été renforcé. Une balise sonore localise l’agence et ses fonctionnalités pour les personnes malvoyantes. La présence de caves en sous-sol ayant interdit l’abaissement du plancher du local, la marche de 12 cm à l’entrée a été remplacée par une rampe associée à une porte automatique pour un accès aisé à l’agence. La temporisation et la durée d’ouverture de la porte permettent son franchissement en toute sécurité par des personnes à mobilité réduite et pouvant présenter une lenteur de déplacement. L’espace bancaire en libre-service, clair et lumineux, offre la surface nécessaire pour des déplacements aisés. Les équipements proposés au public sont facilement repérables et utilisables de manière confortable, sûre et confidentielle pour tout type de handicap.
Ces travaux s’inscrivent dans un plan de rénovation des 2 000 agences LCL. 60 % de ces locaux font l’objet d’une mise en conformité qui sera achevée à la fin du 1er semestre 2015 et feront l’objet d’Ad’AP simplifiés. LCL déposera un Ad’AP pour les 40 % restants en septembre prochain.

De grands Ad’AP pour de grands ERP : les Galeries Lafayette

De grands Ad’AP pour de grands ERP : les Galeries Lafayette

Jean-Marie Rouèche, Directeur architecture, technique et travaux pour les grand magasins Galeries Lafayette nous présente l’axe retenu pour l’élaboration de leurs Ad’AP :
« Le périmètre comprend 56 magasins, qui sont concernés pour la réalisation de leur accessibilité par la mise aux normes des portes d’entrées, caisses et cabines, escaliers, allées … et surtout la création d’ascenseurs. A ce jour, nous avons déjà envoyé les attestations d’accessibilité pour 5 magasins aux Préfectures des départements concernés.
Les travaux sont en cours sur 7 magasins qui seront accessibles avant le 27 septembre dans le cadre de dossiers d’Ad’AP simplifiés déposés dans chacune des préfecture concernées.
Le flagship (magasin amiral) du boulevard Haussmann (70 000 m² de surface de vente sur 3 immeubles) fera l’objet d’un dossier d’Ad’AP avec 3 sous-dossiers qui sera déposé avant le 27 septembre 2015 à la Préfecture de Paris pour une seule durée de 3 ans. Pour tous les autres magasins qui appartiennent à la même société, mais différente du flagship Haussmann, un seul dossier d’AD’AP patrimonial national sera déposé avant le 27 septembre à la préfecture de Paris, pour une seule durée de 3 ans et comprenant notamment la création d’ascenseurs.
C’est un véritable challenge mais nous y mettons toute notre énergie pour le relever ! »

Lettre de l’Ad’AP n°3

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les Ad’AP sans jamais osé le demander !

 

Les chiffres clés

600

Ad’AP déposés au 1er mars 2015

  • 1.4 million de pages relatives aux Ad’AP lues sur le site de la DMA