Edito

Un Ad’AP en retard vaut mieux que pas d’Ad’AP du tout

L’ordonnance du 26 septembre 2014 autorisant les dépôts d’Ad’AP au-delà du délai si le retard est expliqué, la délégation ministérielle à l’accessibilité est claire : que ceux qui n’ont toujours pas déposé leur agenda le fassent quand bien même ils s’estiment en retard, et que ceux qui entrent à peine dans le dispositif, se dépêchent d’élaborer et de déposer leur agenda, en y joignant des explications.
J’invite d’autant plus les retardataires à finaliser leurs Ad’AP que la publication du « décret sanction » approche. Or, le jour de cette publication marquera le début d’une nouvelle étape dans le dispositif.
Cependant, il est encore temps de s’y mettre ! Les outils d’autodiagnostic, les formulaires Cerfa, les modèles d’attestation d’accessibilité sont toujours disponibles sur le site accessibilite.gouv.fr, les cabinets d’étude continuent à proposer leurs services, les CCI et les CMA sont toujours à votre écoute.
Le dispositif sanctions approche, mais il n’est pas encore là. Profitez-en.
Et pour ceux qui ont réalisé les quelques travaux complémentaires pour rendre leur local accessible, qu’ils n’hésitent pas à transmettre le Cerfa n°15247*01, voire à utiliser l’attestation d’accessibilité qui est disponible ici. Les DDT attendent vos Ad’AP.
M. Prost-Coletta

La carte des Ad’AP

Cartographie des Ad’AP au 1er novembre 2015

Carte des données brutes :

Carte des données relatives :

Pour les visualiser en plus grand : http://www.developpement-durable.go…

Les collèges de la Manche

100% d’accessibilité en 2018

" Depuis 2008, le département de la Manche a consacré 7,4 M € aux travaux d’accessibilité, permettant de passer à la fin de cette année le taux des collèges considérés comme accessibles à 87 % (soit 47 des 54 établissements). Nous aurions pu faire le choix de rendre accessible une ou deux classes, ou un seul étage, mais ce n’est pas ce que nous avons fait. Nous avons souhaité une démarche complète et cohérente pour chaque collège. Avec un objectif : 100 % des collèges accessibles pour 2018."

Philippe BAS,
Conseil départemental de la Manche

Un Ad’AP d’envergure

Ca bouge dans les lycées franciliens !

Le 25 septembre dernier, dans la foulée de la délibération du Conseil Régional le validant, l’Ile de France déposait officiellement son agenda d’accessibilité programmée pour l’ensemble des lycées franciliens.
Sur 469 lycées, 453 sont entrés dans le dispositif et seront rendus accessibles dans les 9 prochaines années. Ce ne sont pas moins de 2 200 bâtiments répartis sur 510 sites et 243 communes qui vont se mettre aux normes et répondre à l’objectif que s’est fixé la région : permettre à tout élève handicapé de trouver un lycée adapté près de chez lui dès la première vague de travaux.
Le défi principal pour les services techniques en charge de l’élaboration de l’agenda a été de trouver les critères de priorisation les plus pertinents. Pour y parvenir, la région a travaillé en étroite collaboration avec l’Education Nationale et, plus précisément, les trois académies concernées (Paris, Créteil, Versailles). Pour déterminer l’ordre de réalisation des travaux, ont été notamment croisés les critères suivants : l’offre de formation au sein des établissements, les résultats des analyses des diagnostics réalisés entre 2007 et 2014, la proximité des transports en commun, la présence d’un internat, la proximité d’équipements pour personnes handicapées, celle de collèges avec ULIS. Dans un second temps, un travail de maillage géographique par zones d’étude (32 sur toute l’Ile de France) a été mené, puis, une fois les zones déterminées, un second maillage à l’intérieur de chacune d’entre elles.
En parallèle, des travaux de concertation ont été également menés avec les associations de personnes handicapées ainsi qu’avec les ingénieurs et techniciens en charge de la maintenance des lycées afin de prendre en compte au mieux les remarques des familles ainsi que la réalité architecturale et technique des différents bâtiments. Le projet final a été soumis le 8 septembre à tous ces partenaires, avant de le soumettre à l’ultime délibération du conseil régional.
Enfin, le dispositif Ad’AP ne fige pas la planification des travaux puisque si un élève handicapé a besoin d’adaptations dans le lycée qui l’accueillera, les travaux nécessaires sont faits pour lui permettre de suivre les cours en toute autonomie.

Un Ad’AP de qualité dans le Val d’Oise

La commune d’Osny

La commune francilienne d’Osny (17 000 habitants) est à la tête de 37 ERP, dont 14 ERP du 1er groupe, et 3 IOP.
Osny s’est lancé dans les travaux d’accessibilité en 2010, suite au diagnostic réalisé sur l’ensemble de ses ERP du 1er groupe, en 2010. Entre 2012 et 2015, un premier programme de travaux sur ces 14 ERP a été planifié et chiffré. Il a principalement porté sur les établissements scolaires, périscolaires, de la petite enfance, associatifs et administratifs. La stratégie retenue regroupait les travaux de mise en accessibilité ainsi que les travaux classiques d’entretien et de rénovation. Ils ont porté notamment sur la signalétique, les cheminements extérieurs, les sanitaires, les portes et l’organisation spatiale.
Fin 2014, un bureau d’étude réalise un diagnostic d’accessibilité, à la fois technique et financier pour les 23 ERP du 2e groupe (dont 4 sont classés au titre de la préservation du patrimoine) et 3 IOP restants. Pour mener à bien l’élaboration de l’Ad’AP, un second bureau d’étude a été associé à un gestionnaire communal. En parallèle, un comité de pilotage réunissant un élu, le directeur des services techniques et l’adjoint au responsable bâtiment a suivi et validé les propositions du bureau d’étude.
Validé le 24 septembre dernier en conseil municipal, l’agenda prévoit la mise en accessibilité des 26 ERP/IOP restants, en 6 ans. La priorité est mise sur les équipements accueillant les enfants (écoles, crèche, centre de loisirs) ainsi que le principal bâtiment polyvalent, soit 11 ERP. Les autres seront mis aux normes pendant la seconde période. L’activité de certains ERP cessera avant la fin de l’Ad’AP.
Parallèlement à l’élaboration de son Ad’AP, la commune a organisé, avec le concours de la chambre des métiers et de l’artisanat, une réunion d’information sur les obligations des commerçants, artisans et professions libérales, pour ceux qui le souhaitaient.
Le coût total prévisionnel de l’Ad’AP s’élève à 1,3 millions d’euros.

Pendant ce temps en Eure et Loir

Viabon s’engage

Viabon, commune d’Eure et Loir, 352 habitants, s’engage à… achever sa mise en accessibilité.
En surélevant le niveau de bitume, en goudronnant l’accès des différents ERP et en installant deux rampes, la mairie, la salle de quartier et l’église sont déjà accessibles à tous.
Prochain chantier : supprimer les gravillons dans les allées du cimetière.
Bravo à cette petite commune qui a confirmé, dans un courrier adressé à la DMA, "[son] engagement dans une démarche qu’[elle a] déjà bien avancée".

Après les Ad’AP, les petits bonheurs de l’accessibilité

Cinépal’ de Palaiseau

La ville de Palaiseau est propriétaire du lieu et l’exploitation du cinéma est concédée à la société NOE CINEMAS IDF. Cet établissement indépendant des grands réseaux, classé art et essais, accueille chaque année près de 180 000 personnes et propose une programmation familiale et généraliste de 220 films chaque année.
Accessible de plain-pied, réservant des espaces fauteuil roulant en haut de la salle près des rangées de fauteuils pour permettre aux accompagnants d’être avec la personne en fauteuil, Cinépal’ a poursuivi sa mise en accessibilité depuis 2012 pour accueillir également des personnes sourdes ou malentendantes, des personnes aveugles ou malvoyantes et des personnes déficientes mentales.
La réflexion a porté sur les éclairages, les revêtements de sols et murs anti-bruits, la signalétiques, l’installation de boucles magnétiques et le prêt de casques audio pour une meilleure écoute ou pour une audio-description.
Le lundi, des séances de films français projetés avec un sous-titrage en français sont également proposées.

La lettre de l’Ad’AP n°11 - 17 novembre 2015

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les Ad’AP sans jamais oser le demander !

 

Le chiffre du mois

280 917

ERP dans le dispositif Ad’AP au 1er novembre 2015

Ce chiffre comprend les ERP sous Ad’AP déposés (répertoriés dans les cartes ci-contre) et les ERP sous demandes de prorogation de dépôt d’Ad’AP déposées

Le site en chiffres

147 866 visiteurs ont consulté les pages internet de la DMA entre le 27 septembre et le 15 novembre

Après un pic à 348 515 visiteurs pour le seul mois de septembre, le souffle n’est pas retombé et le site retrouve les audiences de juin-juillet (en moyenne 109 000 visiteurs par mois) alors que l’élaboration des Ad’AP battait son plein.

Sd’AP et Picardie

Avis favorable à l’unanimité du Conseil économique social et environnemental pour le Sd’AP de la région Picardie.

 

Les drogueries et bazars font de l’accessibilité

L’accessibilité s’invite partout…

Du côté des Ad’AP de patrimoine

Entre autres…

  • Nantes (291 604 hab) :
    708 ERP/IOP
  • Bailleur social ERILIA :
    497 ERP
  • BRED  :
    245 ERP
  • Pomme de Pain :
    60 ERP
  • Livron-sur-Drôme (8 900 hab) :
    34 ERP
  • Souppes-sur-Loing (5 500 hab) :
    29 ERP
  • Saint-Clair-du-Rhône (3 900 hab) :
    23 ERP
  • Villacerf (600 hab) :
    13 ERP
  • Forest Hill :
    12 ERP
  • Féchain (2 300 hab) :
    11 ERP
  • La Haye-Malherbe (1 500 hab) :
    9 ERP
  • Groupe Lucien Barrière
  • France Loisirs
  • Le Grand Palais