N°4 la gazette des milieux naturels - Hiver 2010
 

Éditorial

Corinne Heuclin, chef de l'unité Biodiversité, Chasse, PêcheTout au long de l’année, la Gazette des Milieux Naturels aura été rythmée par une parution à chaque changement de saison.
Nous en retiendrons, pour cette première année d’existence, une lecture de plus en plus soutenue de la part des internautes.
En effet, la gazette d’automne a vu augmenter son nombre de lecteurs de plus d’un tiers par rapport à celle du printemps.
Nous en sommes ravis et nous tenons tous à vous remercier avant de vous donner rendez-vous au printemps prochain.
En attendant, toute l’équipe vous souhaite une bonne année 2011.

Corinne Heuclin

Le site Natura 2000 des Gorges de la Dordogne

Le site Natura 2000 des Gorges de la Dordogne a pour vocation la protection d’espèces d’oiseaux d’intérêt européen. Il est localisé en amont de cette rivière au patrimoine naturel et culturel bien connu. Il s’étend sur près de 46 000 hectares répartis sur 3 départements, le Puy-de-Dôme, le Cantal et la Corrèze. Pas moins de 63 communes sont concernées, de Saint-Sauves-d’Auvergne (63) au nord jusqu’à Argentat (19) au sud.

Le site est constitué des gorges de la Dordogne et d’une partie de ses affluents, tels que le Chavanon, l’Auze et la Maronne. Il inclut également une partie des plateaux environnants, formant un ensemble écologique cohérent comprenant espaces agricoles et forestiers, milieux ouverts et forêts de pente, zone de chasse et zone de nidification des oiseaux. Les gorges, très encaissées, sont couvertes en continuité de forêts de feuillus formant un remarquable corridor écologique. Elles constituent un patrimoine naturel et paysager remarquable, hautement symbolique de ce territoire.

Circaète Jean le Blanc (photo Fabrice Desage) 16 espèces d’oiseaux (rapaces, pics, passereaux) d’intérêt européen ont valu ce classement aux gorges de la Dordogne. Parmi les rapaces on trouve le milan noir, abondant au printemps, l’aigle botté et le circaète Jean le Blanc, sans oublier le milan royal, devenu rare en Europe. Cette espèce n’existe sur aucun autre continent.

Milan royal (photo : Jérôme Sottier) Le milan noir est abondant dans les gorges au printemps. Les agriculteurs le connaissent bien, car cet oiseau suivt les tracteurs lors des fauches. D’autres espèces sont plus méconnues. Ainsi, peu d’habitants savent que leur territoire accueille deux espèces d’aigles : l’aigle botté et le circaète Jean-le-Blanc.
La mise en place du Document d’Objectifs (le « _DOCOB_ »), une sorte de plan de gestion très complet est en cours. Deux associations ornithologiques régionales, SEPOL Limousin et LPO Auvergne, sont les structures animatrices de ce plan. L’objectif estt de concilier la préservation du oiseaux avec les activités socio-économiques de ce territoire.

Anthony VIRONDEAU - SEPOL Limousin

Restauration écologique à l’étang de Chabanne

un chantier peu commun…

vue du chantier -1-

Le site de Chabannes, sur la commune de St Merd les Oussines, en pleine zone Natura 2000 et du PNR de Millevaches, s’inscrit dans un projet de réserve naturelle régionale du fait de sa remarquable diversité en milieux naturels.

Une ancienne lande plantée en pins sylvestres de mauvaise croissance ne peut être facilement gérée dans un paysage où les parcelles de pâturage domine naturellement.

vue du chantier -2-

C’est pourquoi le CREN propriétaire de 36 ha autour de cet étang, s’est lancé dans cette exploitation en associant bûcheronnage manuel classique et débardage à cheval.

En effet, le cheval sait parfaitement traverser ces zones fragiles de tourbières pour débarder les produits de coupe sans tasser les sols. Ensuite les rémanents sont brûlés sur place.

vue du chantier -3-

Par la suite, les produits destinés à la trituration ou au petit sciage sont stockés en zone sèche et transportés par un tracteur.
C’est ainsi que 1,5 ha de lande sera restauré.

Ghislaine NIGEN

La restauration de la continuité écologique sur les cours d’eau

Une garantie de la préservation des espèces

C’est quoi ?

La continuité écologique d’un cours d’eau est définie comme la libre circulation des organismes vivants et leur accès aux zones indispensables à leur reproduction, leur croissance, leur alimentation ou leur abri. Ces migrations qui ponctuent la vie de bon nombre d’espèces aquatiques peuvent être réduites (quelques 100aine de mètres) ou très importantes (plusieurs centaines voire milliers de km).

L’un des emblèmes pour notre département de ces espèces au long cours est le saumon atlantique dont le cycle de reproduction le fait passer de l’océan atlantique aux zones de frayères situées en amont du bassin versant de la Dordogne.

Au delà de la nécessité pour ces espèces de pouvoir accéder à différents types d’habitats au cours de leur cycle de vie, cette continuité écologique est également nécessaire au maintien de la diversité génétique des espèces en permettant le brassage entre différentes populations.

Les causes de rupture de cette continuité

Au fil des siècles, l’homme aménage des seuils sur les rivières_ : barrages, moulins création d’étangs de loisirs, dispositif d’irrigation
En 2010 ,l’ONEMA inventorie près de 60 000 obstacles sur les cours d’eau francais.

En Corrèze, on compte 1200 obstacles.

Cette dégradation de la continuité des cours d’eau corrézien devient ainsi une des causes de la perte de biodiversité de nos rivières.

échelle à poissons sur la Corrèze à Cornil (photo : DDT 19)

Les solutions techniques possibles

Il existe des solutions pour annuler ou réduire l’impact de ces ouvrages :

  • effacement ou abaissement du seuil ou création d’une brèche si le seuil n’a plus d’usage.
  • aménagement d’une passe à poissons si le seuil a un usage (économique, patrimonial paysager).
  • des outils réglementaires pour protéger les cours d’eau et restaurer la continuité écologique.

Sur le plan réglementaire, deux nouvelles listes sont en cours de révision* :

  Liste n°1_ : cours d’eau sur lesquels toutes création d’obstacle à la continuité sera interdite.

  Liste n°2_ : cours d’eau sur lesquels la libre circulation doit être rétablie par arasement ou équipement des seuils existants.

Après discussion et concertation , ces listes seront approuvées d’ici fin 2011,
Par la possibilité de réviser la liste n°2 tous les 5 ans, celle-ci devient un véritable outil de programmation pour cibler l’intervention sur des obstacles prioritaires des services en charge de la police de l’eau et des maitres d’ouvrages potentiels (EPCI, fédération de pêche…). Cette démarche de reconquête progressive de la continuité écologique des cours d’eau s’inscrit également pleinement dans le Plan national de restauration de la continuité écologique lancé le 25 janvier 2010 par le Ministère de l’Écologie.

“* le code de l’environnement permet de "classer" les cours d’eau en vue de prescrire les modalités permettant d’assurer la continuité écologique”

E. BESTAUTTE

la gazette Hiver 2010

Drosera Rotundifolia en grand format (nouvelle fenêtre)
Drosera Rotundifolia

cliquer sur la photo pour l’agrandir

En bref

Natura 2000

  • Nombre de contrats natura en 2010 : 3 pour un montant de 32500 €
  • Nombre de MAE-T mesures agro-environnemtales en 2010 : 43 dossiers
  • chartes Natura 2000 validées en 2010 : 6
  • exemple de charte

A savoir

les documents d’objectifs (DOCOB)

  • Avancement du DOCOB (document d’objectifs) pour le site natura 2000 ZPS Gorges de la Dordogne
  • structure animatrice : SEPOL Limousin et LPO Auvergne
  • Validation des Docob des sites Haute vallée de la Vienne et ZPS Plateau de Millevaches.

Conférence-débat

Une conférence-débat aura lieu :

le 7 janvier 2011 à 9h30
au Centre Naturel « La loutre »

Monsieur Johan Chevalier présentera ses travaux de thèse de doctorat :

« Définition des objectifs de gestion du patrimoine naturel en France : quel cadre théorique pour quelles modalités ? »

2011 - année de la chauve-souris

la gazette des milieux naturels

 

© DDT de la Corrèze - 2010

Directeur de la publication : Denis DELCOUR

Rédacteur en chef : Stéphane LAC

Comité de rédaction : Emannuel BESTAUTTE, Corinne HEUCLIN, Ghislaine NIGEN, Jacques CASTEL, Pascal FOUCHER, Évelyne CHAMPEIL, Catherine VALETTE-LEYRAT, Séverine ECUVILLON