Juillet 2018
 

Editorial

Bonjour à tous

Cette nouvelle édition de la lettre d’informations du Club Plans de paysage revient sur les activités du Club au niveau national et au niveau régional, qu’il s’agisse de la remise du Grand Prix National du Paysage ou encore des activités des Clubs régionaux. Ce sera également l’occasion de rappeler les prochaines étapes de l’appel à projets, la date limite de dépôt des candidatures ayant été fixée au 29 juin. N’hésitez donc pas à parcourir l’agenda pour suivre la suite de l’appel à projets mais aussi pour vous informer sur les prochaines évènements autour du paysage en France.

Au mois de mai, l’enquête annuelle du Club a été publiée. Nous allons vous présenter plus en détail les résultats dans un article dédié.

Bonne lecture et un très bon été à tous !

Actualités

Le Grand prix national du paysage récompense Rouen pour sa grande promenade fluviale sur les quais de sa rive gauche »

Décerné tous les deux ans par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le Grand Prix national du paysage distingue des projets d’aménagement innovants qui, en s’appuyant sur les spécificités paysagères locales, intègrent la préservation des ressources naturelles et de la biodiversité, et permettent de répondre aux grands défis de notre temps (lutte contre l’étalement urbain, prise en compte des risques naturels, développement de la nature en ville, transition énergétique, requalification de quartiers et de périphéries urbaines dégradées…).

Cette année, le jury a tenu à saluer l’exemplarité d’un projet de reconquête réussie d’anciens sites industriels en bord de Seine. Reconvertis en une succession de promenades sur près de trois kilomètres, les quais offrent désormais au cœur de la métropole de nouveaux espaces de nature, de détente et de loisirs pour les habitants. La finesse des aménagements et l’attention portée aux usagers ont été particulièrement remarquées.

« Ce projet d’envergure a transformé en profondeur le paysage urbain de la ville de Rouen et prépare l’arrivée de nouveaux quartiers ou équipements. Nous tenons à récompenser une démarche ambitieuse ayant contribué à améliorer la qualité du cadre de vie tout en renforçant l’attractivité de la ville » ont souligné les membres du jury.

Le projet est porté conjointement par la ville de Rouen et la métropole Rouen Normandie. Il a été conçu et mis en œuvre par les agences de paysage In situ paysage et urbanisme et Atelier Jacqueline Osty et associés. La qualité de la collaboration entre l’échelle communale et intercommunale, ainsi que la solidité et la continuité du portage politique, ont ainsi constitué des atouts forts pour la réussite de cette transformation urbaine et ce projet de paysage urbain.

Le Grand Prix national du paysage 2018 sera remis aux maîtrises d’ouvrage et maîtrises d’œuvre lauréates lors d’une cérémonie, qui se déroulera le 14 novembre 2018.

Réunion de lancement du Club régional des Hauts-de-France

Les 8 lauréats de l’appel à projets Plans de paysage dans les Hauts-de-France ont été réunis le 8 mars 2018 par la DREAL à Amiens pour une journée d’échanges sur leur vécu, expériences et questionnements autour de cette démarche.

Cette rencontre répondait à la fois à une demande exprimée par un certain nombre de lauréats régionaux pour échanger leurs expériences, mais également aux objectifs du club national Plans de paysage visant à mettre en réseau les territoires lauréats, capitaliser de la méthodologie, et assurer la valorisation des projets au niveau national et régional.

Après une rapide introduction par la DREAL sur les objectifs de l’outil et l’actualité des plans de paysage, les débats ont été organisés selon quatre temps de discussion ; chacune des quatre discussions était orientée vers un thème, proposé à l’avance aux participants, et introduit par le témoignage de l’un des lauréats. Les quatre thèmes, établis à partir des propositions des lauréats eux-mêmes et déclinés selon des problématiques abordées spécifiquement dans les plans de paysage lauréats en Hauts-de-France, ont été les suivants :

  • la concertation/participation/communication/partenariats autour du plan de paysage,
  • la phase opérationnelle et la durée du plan de paysage dans le temps,
  • urbanisme et plan de Paysage,
  • plans de paysage et grands sujets économiques, sociaux et environnementaux (agriculture, énergie renouvelable, biodiversité).

La DREAL a insisté sur trois objectifs majeurs de la démarche des plans de paysage : l’importance de la participation et de la concertation à tous les moments du plan de paysage afin d’en faire un document réellement partagé, la définition et réalisation d’actions concrètes, et pour finir le défi de la durée pour assurer le suivi et la mise en œuvre du plan de paysage dans le temps, au-delà de la convention avec le Ministère.

La journée a été riche d’échanges, de témoignages, et de réflexions sur un outil commun utilisé par des territoires aux identités et enjeux très variés.
Les participants ont exprimé de manière unanime leur satisfaction d’une telle rencontre, et émis le souhait de renouveler ce type de réunion avant la fin de l’année. La localisation sur l’un des territoires lauréats, et l’éventuelle participation d’élus ont été suggérées pour cette prochaine rencontre.

Club inter-régional Sud-Ouest Plans de paysage

Le 3 mai 2018 a eu lieu la 6ème rencontre du Club inter-régional Sud ouest. Cette rencontre visait à faire le point sur l’ensemble des 16 plans de paysage des régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie.

Après une introduction sur les actualités des plans de paysage pour l’année 2018 (prochaines dates, suivi des territoires par le Cerema, valorisation des plans de paysage via les fiches actions, appel à projets 2018…), chacun des lauréats s’est exprimé librement sur l’état d’avancement de son plan de paysage et a partagé son expérience, ses réalisations et les difficultés rencontrées.

Ces temps d’échange organisés par le Club inter-régional permettent aux territoires lauréats d’échanger entre eux pour avancer ensemble en s’inspirant mutuellement des réalisations et des difficultés de chacun.

A l’heure actuelle, 2 autres Clubs régionaux ont été lancé : un premier Club recouvrant les Antilles et la Guyane et un second concernant les Hauts-de-France. La mise en place de ces Clubs régionaux est fortement encouragée par le Club au niveau national dans la mesure où ils permettent d’assurer un suivi et un accompagnement plus efficace des territoires. Les Clubs régionaux permettent en outre, aux territoires d’échanger entre eux librement et s’inspirer des succès de chacun.

Retour sur la journée des paysages du 5 juin 2018

Ce 5 juin 2018, le bureau des paysages organisait au Musée Fabre de Montpellier, en partenariat avec la Ville-Métropole et la Commission du Film Languedoc-Roussillon, une journée consacrée aux interactions entre paysages et cinéma, « du terrain à l’écran ».

Cette formule visait à cerner la double dimension matérielle et immatérielle du paysage : au-delà de l’imaginaire véhiculé par la représentation de paysages au cinéma (le réalisateur Joël Brisse a notamment souligné leur capacité à traduire certains états intérieurs de personnages) et des détournements sur lesquels se fonde parfois l’art cinématographique (capacité à faire passer un lieu pour un autre, à jouer avec le cadre pour valoriser des éléments de paysage et en omettre d’autres…), les différentes interventions et discussions ont aussi permis d’aborder la dimension concrète du paysage comme ressource et facteur d’attractivité pour l’accueil de tournages ou d’activités pérennes (production, diffusion et formations à la réalisation documentaire, par exemple) s’inscrivant dans le respect de l’intégrité des lieux. La recherche de singularité, par opposition aux logiques de standardisation et banalisation, est ainsi notamment apparue comme une aspiration partagée par les scénaristes, réalisateurs, spectateurs à propos des œuvres cinématographiques … autant que par les habitants à propos de leur cadre de vie.

En attendant les actes de cette journée, qui seront accessibles en format papier ainsi qu’en version pdf sur la rubrique dédiée du site du MTES (https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/politique-des-paysages#e8), vous pouvez visionner le reportage consacré le 9 juin par le 20h de France 2 à l’Occitanie, «  nouvel eldorado du cinéma français » (https://culturebox.francetvinfo.fr/cinema/tournages/occitanie-le-nouvel-eldorado-du-cinema-francais-274645), confirmant la pertinence des partenariats noués pour cette journée à caractère national !

Paysage et sensibilisation du paysage : 2 nouveaux partenariats

Au-delà de l’intervention publique de l’État ou des collectivités, chaque action même individuelle et privée est susceptible d’influer sur les paysages et le cadre de vie. Ce constat motive la conduite d’une politique de vulgarisation et de sensibilisation auprès du grand public, en complément des actions menées à destination des « réseaux métier ».

Deux projets de partenariat ont été mis en place en ce sens, dans des domaines volontairement éloignés. Dans les deux cas la stratégie consiste à s’adosser à un événement existant, disposant de son audience et de son identité propres, pour infuser une culture du paysage en prenant appui sur les points de connexion que celui-ci entretient avec le domaine concerné.

Le Printemps des Paysages

Cette initiative née de la rencontre du Printemps des Poètes et du Bureau des Paysages du MTES entend donner à voir de façon originale la dimension sensible du paysage, qui en fait la singularité par rapport à d’autres formes d’analyse ou d’aménagement de l’espace. Le Printemps se joue des saisons en programmant sa première édition les 29, 30 juin et 1er juillet à Aiguillon, Fumel et Cabrerets (départements du Lot et du Lot-et-Garonne).

Une brochure (format pdf - 2.9 Mo - 20/06/2018) , téléchargeable ci-dessous, vous en expose le programme détaillé ainsi que les grands principes, consistant à croiser les regards de poètes, de professionnels du paysage et d’acteurs du territoire au service d’une double ambition :

1) Montrer que tous les paysages peuvent faire l’objet d’une appréciation sensible, en faisant le pari que la convocation d’un regard artistique peut s’avérer de nature à provoquer un changement d’image et de mentalité, susceptible d’enclencher par la suite une dynamique de projet ;

2) En partant de cette appréciation sensible, montrer que le paysage est aussi une ressource concrète, dont les formes s’expliquent par une somme de fonctions et d’usages, reflets directs de nos choix de société passés et présents. Ainsi présenté, le paysage peut dès lors devenir un levier pour engager des transitions adaptées au potentiel de chaque territoire.

L’ambition est ainsi de proposer, à mesure des prochaines éditions, des manifestations variées couvrant une grande diversité de paysages : n’hésitez pas à en parler d’ores et déjà autour de vous, en vous appuyant sur la brochure dont des exemplaires papier pourront vous être adressés au besoin.

Tour de France

Ce partenariat avec le groupe ASO (Amaury Sports Organisation) fait suite à la journée des paysages du 19 septembre 2017 consacrée à « la place des activités, manifestations ou infrastructures sportives dans les paysages », au cours de laquelle ASO était intervenu.

Au-delà de la seule dimension sportive, la découverte et la contemplation des paysages de France fait en effet partie intégrante de l’identité du Tour : des études conduites par France Télévisions démontrent que les téléspectateurs sont nombreux à suivre le Tour autant pour la course que pour les paysages.

Le partenariat développé consiste à mettre à disposition des informations issues des documents de connaissance ou de projet portant sur les sites et paysages des secteurs traversés par chacune des 21 étapes de l’édition 2018.

Résultats de l’enquête annuelle 2017 du Club

L’enquête a été adressée aux 77 territoires lauréats du Club plans de paysage avec un taux de participation s’élevant à 79%. Elle avait pour objectif d’évaluer l’avancement global des plans de paysage et de recueillir les attentes des membres vis-à-vis du Club.

Cinq principaux enseignements ressortent de l’enquête :

  • sur l’avancement des plans de paysage - en moyenne, les lauréats de l’édition 2013 en sont à la phase de mise en œuvre de leur plan de paysage ; les lauréats 2015 en sont à la phase de formulation des objectifs de qualité paysagères ou de définition de leur plan d’action ; finalement, les lauréats 2017 en sont à la phase de concertation publique
  • sur les facteurs clés de succès d’un plan de paysage - 3 facteurs ont été identifiés :
  1. Le recrutement d’un animateur
  2. La priorisation des actions à mettre en œuvre
  3. Une large diffusion du projet auprès de toutes les parties prenantes
  • sur le suivi par les services de l’Etat - les lauréats expriment une attente pour un renforcement du suivi par les services de l’Etat, condition essentielle pour le succès du projet
  • sur l’offre de services du Club - il y a une forte demande pour des animations au niveau des territoires. Les membres souhaitent notamment plus de groupes de travail (58%) ou d’évènements d’échange entre territoires (49%).
  • sur les thématiques à développer - les membres expriment un fort intérêt pour les thématiques transverses comme l’agriculture ou l’urbanisme. Les thématiques plus spécifiques comme la transition écologique ou l’eau suscitent également beaucoup d’intérêt de la part des lauréats.

Vous trouverez les résultats de l’enquête plus en détail en téléchargeant le document de restitution ci-dessous.

Brèves des territoires

Agglo 2B - Appel à étudiants

APPEL A ÉTUDIANTS

architectes, paysagistes, urbanistes, paysagistes, scénographes, designer et économistes de toute la France

Depuis sa création en janvier 2014, la Communauté d’agglomération a affirmé sa volonté d’offrir, à tous leurs habitants du territoire, un cadre de vie de qualité. La préservation d’éléments identitaires à la beauté singulière comme le bocage ou les centres-bourgs figure au cœur des préoccupations. Ce constat partagé l’amène aujourd’hui à s’engager dans un programme stratégique pour redonner une attractivité aux centres-bourgs en expérimentant, testant et partageant, pour favoriser une revitalisation durable de ces lieux de vie. L’Agglomération est par ailleurs en cours d’élaboration de son Plan Local d’Urbanisme intercommunal et d’un plan de paysage (lauréat de l’Appel à projet national 2017 « plan de paysage »).

C’est dans ce contexte qu’elle organise le :

Workshop Centre-bourg 2018 du 25 août au 1 septembre 2018

Révélation des espaces publics pour des centres-bourg habités et attractifs en Bocage Bressuirais

20 participants réunis 3 équipes de 6 à 7 participants

Huit jours en immersion au sein d’une équipe pluridisciplinaires pour élaborer ensemble un projet révélant l’espace public d’un centre-bourg en Bocage Bressuirais.

Pour plus d’informations :

https://agglo2b.fr/index.php/amenagement-projets/plan-paysage

https://workshopsbocagebressuirais.wordpress.com/

Retour sur le groupe de travail : WORKSHOP « Imaginer le paysage énergétique du futur du Plateau de Saclay »

Pendant 3 jours, du 27 février au 2 mars, sept équipes de cinq étudiants ont imaginé le paysage énergétique du futur du plateau de Saclay au cours d’un groupe de travail organisé par l’ENSP Versailles-Marseille, l’ENSA Versailles, la Diagonale Paris-Saclay et CentraleSupélec.

Les étudiants participants au groupe de travail ont pu former des équipes pluridisciplinaires avec des paysagistes, des architectes, des designers et des ingénieurs.

Pour plus d’informations : https://www.lemoniteur.fr/article/35-etudiants-de-18-ecoles-inventent-le-paysage-energetique-de-saclay.1955074

Ressources

Deux plateformes à votre disposition

La première, l’Extranet, est ouverte à tous et alimentée par l’équipe d’animation. Elle a pour objectif de diffuser des documents et de sensibiliser largement aux plans de paysage.

La seconde, Alfresco, est réservée aux territoires lauréats et alimentée par les référents techniques. Les documents de type CCTP, brochures, travaux en cours peuvent y être diffusés pour partager entre territoires lauréats et échanger avec les équipes d’accompagnement du Club.

Extranet du Club Plans de paysage

http://planpaysage.din.develop­pement-durable.gouv.fr

• nom d’utilisateur : planpaysage
• mot de passe : extr@planpaysage

Plateforme Alfresco

https://travail-collaboratif.din.developpement-durable.gouv.fr

Pour rejoindre la plateforme, vous pouvez nous contacter à l’adresse du Club

Votre nom d’utilisateur et mot de passe sont personnels. Nous avons récemment remis à jour les rubriques et ajouté les lauréats 2017.
N’hésitez pas à déposer vos productions et les articles de presse concernant votre plan de paysage !

Agenda - spécial appel à projets plans de paysage 2018

29 juin

Appel à projets 2018 - Retour des candidatures reçues par les DREAL

Les dossiers de candidature seront à transmettre au DREAL du territoire, qui sont ensuite invités à faire parvenir au bureau des paysages et de la publicité l’ensemble des candidatures reçues.

28 septembre

Appel à projets 2018 - Commission technique de pré-sélection

Le Cerema, le bureau des paysages et de la publicité, les DREAL et DDT établiront la liste de pré-sélection qu’ils soumettront ensuite au jury final.

fin-octobre

Appel à projets 2018 - jury de sélection final

Le jury final, composé d’une quinzaine de personnalités, distinguera les lauréats de l’appel à projets 2018

4 décembre

Séminaire annuel du club

Le séminaire annuel aura cette année lieu le 4 décembre. A cette occasion, les nouveaux lauréats seront accueillis dans le club, qui présentera la feuille de route pour l’année 2019.

Agenda

11 juillet

La transition écologique : par le paysage ?

Colloque organisé par la chaire « Paysage et énergie » le 11 juillet à Paris-La Défense.

Pour plus d’informations, vous pouvez télécharger le programme en cliquant ici.

4 septembre

Paysages, Territoires, Transitions

La démarche «  Paysages, Territoires, Transitions  » sera présentée au cours du colloque scientifique européen sur la qualité de vie et les paysages organisé par la « permanent european conference for the study of rural landscape » (PECSRL), qui se tiendra du 3 au 9 septembre 2018 à Clermont-Ferrand et Mende.
NB : les présentations et débats se dérouleront intégralement en anglais.

Pour plus d’informations : https://pecsrl2018.sciencesconf.org/

4 et 5 octobre

20ème rencontres annuelles du Réseau des Grands Sites de France

Les 4 et 5 octobre prochains auront lieu les 20ème rencontres annuelles du Réseau des Grands Sites de France sur le thème « valeurs et bénéfices des paysages d’exception »

Programme et inscriptions sur http://www.grandsitedefrance.com/rencontres2018

17-18 octobre

Journée de sensibilisation au paysage à Dunkerque

La Communauté Urbaine de Dunkerque, en partenariat avec le Ministère de la transition écologique et solidaire, organise les 17 et 18 octobre prochains 2 journées de sensibilisation au paysage. Au programme : présentation des réalisations de la communauté urbaine de Dunkerque, groupes de travail et visites sur le terrain. N’hésitez pas d’ores et déjà à réserver vos dates.

Plus d’informations à venir prochainement…

5 et 6 décembre

Territoire de l’après-pétrole : l’atout du paysage

Colloque organisé par le collectif « Paysages de l’après-pétrole » au bassin minier et Louvres-Lens.

Pour plus d’informations, vous pouvez télécharger le programme en cliquant ici.

Revue de presse

Vers une consolidation du statut des paysagistes concepteurs

Élu le 8 juin à la présidence de la Fédération française du paysage, Henri Bava souhaite renforcer la profession parlant de fédération de « toutes les formes d’exercices ». Il compte ainsi sur l’appui des paysagistes conseil de l’Etat pour avancer notamment sur 2 dossiers : l’accès des diplômés en paysage au titre d’urbaniste d’Etat et leur accès au concours d’ingénieur territorial.

Lolita Voisin, nouvelle directrice de l’Ecole de la nature et du paysage, département de l’Insa Centre Val-de-Loire

Auto-entrepreneure et animatrice de Radio Caravane jusqu’en 2013, l’enseignante chercheure entend rester à l’écoute des nouvelles pratiques professionnelles qui positionnent le paysagiste au carrefour des disciplines et des échelles de l’aménagement.

Pour plus d’informations : https://www.lemoniteur.fr/article/lolita-voisin-donne-un-coup-de-jeune-a-la-formation-paysagere.1972249

Naissance d’un nouvel observatoire de la création architecturale, urbaine et paysagère

Le CAUE de Haute-Savoie vient d’ouvrir au public son observatoire de la création architecturale, urbaine et paysagère, véritable outil de connaissance et de diffusion culturelle destiné à s’enrichir dans le temps. Plus de 200 fiches sont déjà en ligne.

Pour plus d’informations : http://www.fncaue.com/naissance-dun-nouvel-observatoire-de-creation-architecturale-urbaine-paysagere/

Création d’une Fondation Paysage

Lors du Salon Jardins, Michel Péna, paysagiste, et Christian Estrosi, maire de Nice dévoilent leur projet de Fondation Paysage. Président de l’association de préfiguration de la fondation Paysage, le paysagiste Michel Péna entend mobiliser le réseau qu’il a tissé au fil des commandes internationales, pour amplifier le message planétaire de sa profession.

Pour plus d’informations : https://www.lemoniteur.fr/article/l-ambition-planetaire-de-la-fondation-nicoise-du-paysage.1974439

Ajap 2018 : quinze architectes et cinq paysagistes au tableau d’honneur

Le moniteur revient dans un article consacré sur l’édition 2018 des Albums des jeunes architectes & paysagistes (Ajap) dont le palmarès a été révélée le 28 mars au soir, au ministère de la Culture. Organisés tous les deux ans depuis 2001 par le ministère de la Culture avec le soutien de la Cité de l’architecture et du patrimoine, les AJAP sont ouverts aux jeunes architectes et paysagistes de moins de 35 ans, sans condition de nationalité, ayant au moins réalisé un projet ou participé à un concours en France. Cette année, parmi les 159 dossiers de candidature reçus (provenant pour la grande majorité de jeunes architectes), le jury a sélectionné quinze architectes et cinq paysagistes.

Eclairages méthodologiques

Des risques littoraux à un projet de paysage

Dans le cadre de son diplôme de fin d’études de paysagiste à l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage de Marseille-Versailles, Ken Novellas a travaillé sur de nouvelles manières d’aménager et de vivre le littoral en prenant en compte la question des risques. L’objectif de son travail était de construire une méthodologie de projet plaçant le risque comme élément fédérateur.

Dans un premier temps, il était nécessaire de développer une stratégie de long-terme à l’échelle du bassin en mobilisant et en fédérant tous les acteurs du territoire autour de la question du risque. Dans un second temps, il a fallu déterminer un site d’expérimentation : Sète, qui apparaissait comme la ville la plus représentative du territoire où 16% de la population vivent en zone inondable.

L’attractivité que représente l’espace littoral couplée à la multiplication et la diversité des enjeux qui touchent celui-ci (pression foncière, intensification des risques liés au changement climatique, écologie et re-naturalisation du littoral, densification urbaine, tourisme…) amènent de nombreux territoires à faire appel à des paysagistes. La qualité du paysagiste réside précisément dans sa capacité à être un concepteur pluridisciplinaire, mais aussi un véritable médiateur entre les différents acteurs du territoire pour dénouer des situations de conflits d’usages.

Pour aller plus loin : https://pole-lagunes.org/des-risques-littoraux-a-un-projet-de-paysage/