PJDD N° 13 - Décembre 2012
 

ÉDITORIAL

En ce mois de décembre où le thermomètre a bien l’air décidé à descendre en dessous de 0, les économies d’énergie vont s’avérer difficiles à supporter malgré leur absolue nécessité !
Pourtant, la période hivernale voit les animaux rentrer dans les bâtiments avec leur production de chaleur, méthane et autres sources d’énergie renouvelable en puissance. Cette énergie potentielle est pour l’instant inexploitée en Corrèze bien que les techniques de méthanisation aient désormais fait leur preuve notamment chez nos voisins. Même si l’élevage allaitant ne se prête pas forcément le mieux à cette technologie, certains systèmes corréziens pourraient valablement accueillir une unité de méthanisation valorisant des déchets de différentes origines. Espérons que l’année 2013 verra l’émergence de quelques projets en ce sens.
En attendant que le temps soit plus propice aux économies de chauffage, ce numéro vous propose d’autres pistes tout à fait d’actualité pour réduire nos déchets en cette période de festivités annoncées.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous !

SAADÉ Marion
SAADÉ Marion
Chef du SEAF

LE DOSSIER DU MOIS…

Les congés de fin d’année approchent : c’est le moment de rappeler quelques gestes simples pour économiser l’énergie, que ce soit dans votre bureau ou à votre domicile si vous partez quelques jours :

  • penser à éteindre les veilles des appareils (ordinateurs …)
  • mettre le chauffage en hors gel.

<H1>Sapin artificiel ou sapin naturel ?</H1>


La plupart des sapins naturels proposés dans le commerce à l’approche des fêtes de Noël sont plantés et cultivés spécialement pour être vendus l’hiver venu. Cela signifie que les sapins proposés à la vente au moment de Noël ne sont pas amputés à des forêts que l’on souhaite préserver.
5 bonnes raisons de choisir un sapin naturel pour Noël

  • Raison n°1 : tant que le sapin n’est pas coupé, il capture du CO2 pour le transformer en oxygène et contribue donc à la limitation de l’effet de serre.
  • Raison n°2 : il est plus facile de se procurer un sapin naturel français qu’un sapin artificiel français. Acheter un sapin naturel français contribue au développement économique de certaines régions.
  • Raison n°3 : alors qu’un sapin artificiel est souvent composé de plastique pétrolier, le sapin naturel est complètement biodégradable.
  • Raison n°4 : de part son système racinaire, la culture de sapins permet de stabiliser les sols et de lutter contre les risques d’inondation notamment.
  • Raison n°5 : La culture des sapins contribue à l’installation d’un écosystème stable dans la zone de plantation.

<H1>La décoration de la maison et du sapin</H1>

Retrouvez le plaisir des travaux manuels, notamment avec les enfants : avec la pâte à sel, des végétaux, du papier, du tissu, vous pouvez fabriquer vos décorations de Noël.
Si vous craquez pour les objets proposés dans le commerce, vous pouvez choisir des matériaux naturels ou durables, et acheter les décorations proposées lors des marchés de saison, par des artisans ou des associations caritatives.
Les guirlandes lumineuses sont à choisir avec possibilité de changer les ampoules, ou économiques.

<H1>Les cadeaux responsables et leurs emballages</H1>

Des suggestions de cadeaux dématérialisés : place de spectacle, cinéma ou concert, visite musées, jardins remarquables (voir les carnets de jardins en Limousin en ligne sur le site de la DREAL au moment de la manifestation nationale « Rendez-vous aux jardins » début juin), monuments, festivals, bon pour un soin, un massage, un abonnement salle de sport.
Pensez aussi à l’artisanat d’art, au commerce équitable, à des objets de qualité, durables et réparables, des produits biodégradables.
Les cadeaux que l’on confectionne soi-même ont beaucoup plus de valeur : alors à vos outils, aiguilles à tricoter, à broder, machines à coudre ! Et aussi un calendrier avec vos meilleures photos, un livre de recettes « maison » …
Les papiers cadeaux vont de nouveau encombrer les poubelles, voici des idées pour en limiter le volume :

  • les conserver d’une année sur l’autre, bien pliés ou roulés, ainsi que les rubans (acheter des rouleaux de rubans en tissu sur les marchés, souvent les stands de mercerie les proposent à des prix modiques)
  • utiliser des contenants qui sont aussi des cadeaux par exemple des mugs, un bol, ou panier, saladier, joli moule à gâteaux garni de délicieuses spécialités locales
  • un pot de fleur en terre cuite ou un cache-pot, un panier rempli d’un assortiment de sachets de graines,
  • pour les couturières, une pochette en tissu (récupérer les restes de coupons, les torchons ou draps un peu usagés) qui sert ensuite de rangement

  (nouvelle fenetre)Et pourquoi ne pas s’inspirer de la tradition japonaise du FUROSHIKI ?
Les présents sont joliment emballés dans une pièce de tissu avec un pliage adapté à la forme de l’objet.

…LA SUITE

<H1>La seconde vie des objets</H1>

Grand nettoyage du grenier, du garage, de la grange ou de la maison de famille à vendre… Tri de la chambre des enfants qui sont partis vers d’autres horizons… Envie de changer de garde-robe ou de vaisselle… Babioles données par la belle mère et qui encombrent vos meubles…

Ne jetez pas mais donnez une seconde vie à vos objets…

Après le concept de recyclage qui est entré dans nos habitudes, un concept prend (ou reprend) de l’ampleur depuis quelques années : le re-émploi des objets.

Les filières sont multiples :

  • Les ressourceries ou transformeries donnent une seconde vie aux objets en les réparant, en les nettoyant, en les transformant… et en les revendant, souvent pour un coût modique. La première ressourcerie de Corrèze, La vie et Demi a vu le jour à Tulle il y a peu. Elle est ouverte les mercredi et vendredi de 10 h à 19 h. N’hésitez pas à les contacter pour donner de vieux objets ou faire de bonnes affaires…
  • Certaines associations humanitaires (secours populaire, Croix-rouge, Emmaüs…) organisent des collectes de vêtements, chaussures, jeux d’enfants…
  • Les brocantes ou vides-greniers sont également une bonne alternative.
  • Enfin, vous pouvez donner ou vendre pour une somme modique ces objets sur des sites tels leboncoin.fr, recupe.net ou donnons.org, ou tout simplement autour de vous, au neveu qui s’installe, à la voisine qui a trois enfants en bas âge…

Vous n’avez que l’embarras du choix !
Alors pensez y !
Vous ferez un geste sur la planète et surement des heureux…

<H1>Et le gaspillage alimentaire ?</H1>

Et si avec les fruits invendus, on faisait des confitures ?
Et si une camionnette venait récupérer chez nous les aliments qu’on ne consomme pas pour les donner aux associations ?
Car aujourd’hui, les Français jettent en moyenne 20 kilos de nourriture par an, dont 7 kilos de produits encore sous emballage soit une dépense inutile de 400 euros par an.
Deux femmes girondines ont par exemple crée une entreprise pour récupérer les fruits non consommables. Elles font des confitures, sous la marque "5".
Autre idée : organiser la collecte des denrées directement chez l’habitant. C’est ce que vont expérimenter les producteurs Légumes de France, avec l’agglomération de Tours, en 2013.

En savoir davantage : http://alimentation.gouv.fr/gaspillage-alimentaire-campagne

<H1>Recycler votre téléphone mobile</H1>

Vous trouverez certainement ci-après la meilleure façon de recycler votre téléphone portable, une fois que le père Noël vous aura apporté le dernier Nokia, Apple ou Samsung (liste non exhaustive) :

FOCUS SUR…

Rencontre avec M. Donoré, chef du RIA de la cité


Services offerts aux agents
Pour vos manifestations conviviales (café d’accueil, pauses lors de réunions et stages, pot de départ, anniversaires, …) le RIA peut vous proposer :

  • soit une prestation complète (alimentation, notamment avec café équitable, certains produits bio ou locaux, et vaisselle). Un devis vous sera communiqué dans la première édition 2013 du PJDD
  • soit le prêt de vaisselle si vous mettez en oeuvre vos talents culinaires.

Tri des déchets

La question a été posée du gaspillage du pain, certains convives en prenant plusieurs morceaux et ne les consommant pas toujours. Il serait intéressant de faire une analyse de la quantité de pain restant sur les plateaux, afin de mettre en place le cas échéant une action de communication.
A ce jour, seul le verre et le carton sont récupérés et déposés dans les containers spécifiques situés devant le parking de la tour. Les déchets alimentaires, pots de yaourts, bouteilles en plastiques, canettes, serviettes en papier sont jetés ensemble en début de chaîne de plonge. Il a été proposé d’étudier avec les acteurs concernés (Agglo de Tulle et comité de gestion du RIA) la mise à disposition d’un container pour les déchets recyclables (plastiques, boîtes métalliques).

A ce propos, le personnel du restaurant a remarqué que les plateaux en sortie sont présentés de façon peu commode alors qu’une affichette de communication rappelle comment disposer couverts, assiettes, coupelles etc pour faciliter le travail.
Le développement durable c’est aussi penser aux autres !

Manger bio et local au RIA  ?

Un partenariat avec certains fournisseurs locaux a été mis en place, notamment pour les pommes. La carte propose un plat principal bio chaque semaine, qui rencontre plus ou moins de succès selon divers facteurs (coût, accompagnement, autres plats). Si des entrées bio sont aussi préparées, les desserts sont moins présents en bio.

Enfin, dans le cadre de sa politique générale, Sodexo prévoit de mettre en place l’utilisation de produits de nettoyage écologiques.

BREVES DE SERVICE

L’unité Techniques de Gestion de l’Eau et des Milieux Aquatiques (TGEMA) du SAET

vous informe qu’une consultation publique sur l’avenir de l’eau est lancée depuis le 1er novembre et jusqu’au 30 avril 2013. Cette consultation porte sur les grands enjeux de l’eau :

  • reconquérir et préserver le bon état de nos ressources et de nos milieux aquatiques,
  • garantir une eau potable en quantité suffisante ou mieux s’adapter aux impacts du changement climatique.
    Cette consultation contribuera à la révision des schémas directeurs d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) et des programmes de mesures qui fixent, dans chacun des treize bassins hydrographiques de France, les grandes orientations pour la gestion de la ressource en eau.
    La consultation est accessible sur le site suivant : http://www.lesagencesdeleau.fr/une-ambition-pour-la-ressource-en-eau/donnez-votre-avis/
    Répondez nombreux, et n’hésitez pas à faire connaître cette enquête autour de vous.

DES CHIFFRES

<H1>Noël Noël ! </H1>

  • 17,2 tonnes de carbone par an pour 149 millions de km parcourus par le Père Noël pour distribuer tous ses cadeaux !
  • 8,4 cadeaux par enfant pour Noël dont 1/3 par les grands-parents français.
  • 6,5 millions de sapins de Noël vendus en France chaque année (1 million de sapins artificiels) ;
  • plus d’1 foyer sur 5 achète un sapin de Noël ;
  • 24,7 euros = dépense moyenne des acheteurs de sapins de Noël ;
  • 41 dindes toutes les minutes sont mangés au mois de décembre en France ;
  • 1 smartphone vendu toutes les 2 secondes en France en décembre ;

QUIZZ

Qui a dit : "Soyez vous-même le changement que vous voudriez voir dans le monde."

}}}

A - Nelson Mandela
B - Martin Luther King
C - Mahatma Gandhi

Réponse

AGENDA

Retrouvez les marchés de Noël corréziens en cliquant ICI

Les actualités du développement durable : ICI
L’information mondiale pour le développement durable : ICI
Toute l’actu professionnelle du secteur de l’environnement : ICI

Le petit journal du développement durable

 

Directeur de la publication : Gérard PEROT

Rédacteur en chef : Véronique BOUCHET

Comité de rédaction : Éric SAUBION, Christophe DUPRAZ, Christian FROIDEFOND, Michel MARCHIVE, Thierry VALEIX, Séverine ÉCUVILLON, Frédéric FRANCH