PJDD N° 14 - Juillet 2013
 

Éditorial

Avant les vacances, il est toujours bon de jeter un petit coup d’oeil dans le rétroviseur !
Rappelez vous ! Un bilan du Plan Administration Exemplaire avait été produit en 2010. Dans une démarche d’amélioration continue, il est instructif de se pencher aujourd’hui sur l’évolution de quelques indicateurs comme la consommation de papier ou l’utilisation de la visioconférence.
Plus récemment, la semaine du développement durable a marqué traditionnellement le printemps. Un panorama de l’édition 2013 vous est présenté et c’est aussi l’occasion de lancer une prochaine consultation auprès des lecteurs du PJDD et autres agents de la DDT pour savoir, lors des prochaines éditions, quels sont les sujets qui les intéresseraient et quelles animations ils souhaiteraient.
Enfin, à l’approche des congés d’été, la rédaction vous propose des idées pour profiter du jardin en ménageant sa santé et allier économie, lutte contre le gaspillage alimentaire et gourmandise pour les tablées estivales. Les bonnes pratiques en matière de produits phytosanitaires sont rappelées aux collectivités dans le cadre du Plan Ecophyto, mais elles concernent aussi les jardiniers amateurs !

Pour en savoir + : http://www.jardiner-autrement.fr/

Que vous soyez mer, montagne, ville ou campagne, le Petit Journal vous souhaite d’excellentes vacances éco-responsables !

Gérard Pérot
Gérard Pérot
Directeur départemental des territoires

Retour sur la SDD…

Bilan général de la SDD 2013

En 2013, les acteurs (porteurs de projets + partenaires) se sont mobilisés pour offrir au grand public, ou au personnel des organisations (entreprises, administrations…), de nombreuses manifestations : portes ouvertes, expositions, visites de sites ou d’entreprises, débats, repas bio, etc.

Pour cette 11e édition, 4 143 projets ont été inscrits au niveau national et 119 manifestations ont eu lieu en Limousin dont 53% en Corrèze et 3 actions initiées par la DDT19. Le fil rouge était la transition énergétique avec des journées « Énergie » en avant première de la Semaine du Développement durable.

Voir le programme des actions de la région limousin (les actions inscrites tardivement ne sont pas prises en compte)

Cette année, la région Limousin se mobilise pour améliorer et innover. En effet, dans un souci de mutualisation et d’efficacité de leurs actions, plusieurs porteurs de projets ont décidé de s’associer en organisant des manifestations communes et de plus grande ampleur pour la plus grande satisfaction du public (Les Trophées du Développement Durable du Conseil Régional des Jeunes du Limousin et de la Région, en partenariat avec la DREAL et l’ADEME)

Plus d’infos : voir le diaporama du bilan de la région limousin

L’ensemble du réseau développement durable et l’équipe d’organisation de la SDD vous donne donc rendez-vous dans un an, en espérant que vous serez plus nombreux encore à participer aux manifestations.

Retrouvez les films projetés durant la semaine

Plusieurs films ont été projetés au cours de la semaine du développement durable 2013. Cliquez sur les liens, ci-après pour les voir ou les revoir.

Série "Une planète, une civilisation" par Gaël Derive :

Chambre Régionale d’Agriculture du Limousin

Collection Développement durable : s’engager et agir

Le dossier du mois…

<H1>Cuisiner ces déchets ???</H1>

Vous venez d’écosser les petits pois juste ramassés du jardin.
Les cosses représentent un volume conséquent par rapport aux grains, et elles vont partir au compost (un moindre mal ! ), ou à la poubelle (dommage !) Et pourtant elles peuvent être cuisinées et consommées !

Ne jetez plus les épluchures et les fanes des légumes !
Elles sont comestibles et savoureuses, source de vitamines et micronutriments et permettent de réaliser simplement des plats économiques.

Bien sûr il faut des produits issus de votre jardin ou de l’agriculture biologique, sans traitements et les utiliser rapidement, en bon état de fraîcheur.

A EVITER CAR TOXIQUES : les feuilles de tomates, poivrons, aubergines et pommes de terre.

Toutes les autres sont intéressantes : fanes de carottes, radis, navets, betteraves, fenouils, oignons,mais aussi les épluchures de carottes, navets, aubergines, betteraves, courgettes, pommes et poires, les feuilles vertes de poireaux, blettes, choux, céleri, les cosses de fèves et petits pois, les tiges de persil, les queues de brocolis, choux …

En soupes et potages mixés, en sauces vertes et « pesto », hachées finement dans des omelettes et des pâtes à crêpes, des salades, en farce de chaussons ou samossas, en terrines, cakes salés, gratins… les possibilités sont infinies !

Voici trois recettes pour vous mettre en appétit

Galettes de sarrazin vertes
Préparer la pâte (farine, sel, eau) et y ajouter des fanes de radis.
Faire cuire les galettes.

Velouté de cosses de petits pois (ou fèves) à la menthe
Enlever les gros fils, couper en morceaux, faire revenir à l’huile d’olive avec une gousse d’ail, feu doux et à couvert quelques minutes. Ajouter des petites pommes de terre nouvelles non épluchées, des feuilles de menthe, couvrir d’eau, assaisonner.
Cuire 15 minutes à feu doux après ébullition.
Bien mixer au blender, servir chaud.

Sauce relevée
Mixer les fanes d’une botte de radis avec 2 cuillers à soupe de vinaigre de cidre, 1 gousse d’ail, le jus d’un citron, sel, poivre, huile d’olive, un peu d’eau.

(source : Je cuisine les fanes aux éditions Terre Vivante)

<H1>Bons plans au jardin</H1>

L’alternance de soleil et de pluie donne une vigueur redoutable aux pelouses et gazons, et la corvée de tonte est de saison.

Au lieu d’entasser votre herbe coupée sur le compost ou au fond du jardin, vous pouvez l’utiliser en paillis sur vos massifs de fleurs, vos planches potagères, au pied des arbustes …

Ce procédé offres plusieurs avantages :

  • limitation de l’évaporation et donc économie d’arrosage
  • ralentissement de la pousse des « mauvaises » herbes
  • protection de la terre et aide au développement des micro-organismes du sol
  • enrichissement du sol après décomposition.

Les tontes de gazon sont aussi précieuses pour constituer des plate-bandes ou buttes de culture en les alternant avec du bois raméal fragmenté issu des tailles et élagages (si vous possédez un broyeur à végétaux), des feuilles mortes (au lieu de les brûler !), de la paille ou du foin, du compost.

  (nouvelle fenetre)

Ce principe du jardinage « en lasagnes » permet d’obtenir une terre riche et meuble, travaillée par toute la faune souterraine, et il n’est plus nécessaire de bêcher, sarcler, biner …bref tout ce qui est fatigant et éprouvant pour le dos !

Brèves de service

<H1>L’utilisation des produits "phyto" : quels conseils aux collectivités ?</H1>

Le 16 mai 2013 a eu lieu une formation organisée par le SAET (Véronique BOUCHET) en partenariat avec la DRAAF et Corrèze Environnement.

Elle visait à apporter aux agents de la DDT les moyens :

  • de sensibiliser les collectivités sur les enjeux liés à l’utilisation des produits phytosanitaires,
  • de rappeler les obligations réglementaires actuelles et préparer les évolutions attendues,
  • d’informer les collectivités sur le programme « zéro pesticides »,
  • d’apporter une première information sur les méthodes/outils alternatifs à l’utilisation de produits phytosanitaires,
  • d’accompagner les collectivités s’engageant dans des démarches de gestion durable des espaces verts.

1/ Les phytosanitaires (DRAAF – Stéphanie Merlin) (format pdf - 1.9 Mo - 28/05/2013)
2/ Opération "Objectif zéro pesticide dans nos villes et nos villages" en Limousin, zoom en Corrèze (Corrèze Environnement – Cathy Mazerm) (format pdf - 4.4 Mo - 28/05/2013)
3/ Ecophyto 2018, réduire et améliorer l’utilisation des phytos : moins, c’est mieux (format flv - 16 Mo - 28/05/2013)
4/ Objectif : O pesticide dans le Loiret

Le PAE

Le Plan Administration Exemplaire, où en est-on ?

Entre 2008 et 2012 :

Nbre imprimantes indiv./total imprimantes divisé par 4,4 ;

-63,8% sur le nbre de ramettes de papier achetés/agents ;

Taux moyen d’émission de CO2 (en g/km) du parc de véhicules : 138.62 à 123.06 ;

Forte baisse de la consommation d’eau de 10.7 à 8.94 m3/agent

En moyenne, 120 personnes visitent le PJDD à chaque parution.

Visioconférence :

  • En 2012, 59% des 27 utilisations par le SAET, le SEAF et le SEPER ;
  • 2.1 personnes en moyenne par visioconférence ;
  • 1H50mn, durée moyenne des visioconférences ;
  • 4 244 kms économisés soit environ 1 500 € ;
  • Gain de 115 heures de travail.

Des chiffres

<H1>Bientôt les vacances …</H1>

  • 100 Kg de charge = 5% de consommation de carburant en plus.
  • 10 km/h en moins sur l’autoroute = 5 litres de carburant économisés sur 500 km.
  • Les embouteillages en France (coûts directs et indirects) : - 178 € par seconde. - 623 € pour chaque foyer se déplaçant en voiture. - 8 jours par an par pour les Parisiens. - 11,7 euros de l’heure dans les bouchons parisiens.
  • 7,8 kilo par seconde : c’est la quantité de CO2 économisée grâce à la mise en place du TGV Est qui entraîne une moindre utilisation de l’avion.
  • La quantité de gaz carbonique émise par chaque passager d’un vol A/R Paris - New York est égale à 1,2 tonnes équivalent CO2.

Quizz

Qu’est-ce qui a entraîné, le long des côtes de l’Alaska, la disparition des algues géantes (qui constituent un abri et une source de nourriture pour de nombreuses espèces marines) ?

  • La pullulation des oursins
  • La disparition des loutres de mer
  • La surpêche

Les récifs coralliens occupent environ 0,16% de la surface totale des océans. Quel pourcentage du nombre d’espèces de faune marine connues à ce jour abritent-ils ?

  • 1 %
  • 8 %
  • 30 %

Dans les mers chaudes, les coraux constructeurs de récifs vivent obligatoirement en symbiose (association à bénéfice réciproque) avec d’autres organismes. Qui sont-ils ?

  • Des microalgues appelés zooxanthelles
  • Des poissons nettoyeurs
  • Des crevettes

Réponse

Agenda

Les marchés de producteurs de pays de Corrèze, c’est ICI

Les actualités du développement durable : ICI
L’information mondiale pour le développement durable : ICI
Toute l’actu professionnelle du secteur de l’environnement : ICI

Le petit journal du développement durable

 

Directeur de la publication : Gérard PEROT

Comité de rédaction : Véronique BOUCHET, Éric SAUBION