Mars 2012
 

Edito

<B>Relever le défi du développement durable en Bourgogne</B>

En ce mois de mars , les préparatifs de la 10ème édition de la Semaine du Développement durable s’accélèrent…


Cette manifestation se tient, comme chaque année, du 1er au 7 avril .
L’objectif de cette année est d’inciter nos concitoyens à devenir des "Consom’acteurs" avertis en favorisant l’achat et l’investissement durables. La semaine du développement durable est une opportunité pour chacun de valoriser et d’inciter des changements de comportements.
Toutes les opérations ou manifestations faisant la promotion de mesures en faveur du développement durable peuvent être labellisées dans le cadre de l’appel à projets. (Inscriptions jusqu’au 22 mars 2012).
Retrouvez toutes les informations sur le site dédié

______________________________________

En avril, vous recevrez une newsletter entièrement dédiée aux acteurs bourguignons et aux actions phares de la Semaine du développement durable.
En raison de la période de réserve électorale, e.DD va s’interrompre quelques semaines et reprendra mi-juin.
Dans cette lettre n°6 : mise à l’honneur des trois collectivités reconnues "territoires durables et Agenda 21", un dossier complet sur les bilans d’émissions de gaz à effet de serre en entreprise, une interview d’acteurs de terrain à l’occasion du centenaire de la LPO…

Bonne lecture

A la une

Trois nouveaux territoires bourguignons ont obtenu la reconnaissance "Agenda 21" !

Le Conseil Général de la Nièvre, la ville de Longvic (21) et la commune de Sainte-Colombe (21) reconnus « territoires durables et agendas 21 locaux ».

Lors de la conférence internationale de Rio en 1992, le rôle essentiel des collectivités locales en matière de développement durable a été souligné.
A cette occasion un outil programmatique appelé "Agenda 21" ( "21" pour 21ème siècle) a été défini et la France s’est engagée à promouvoir sa mise en œuvre. L’Agenda 21 permet d’aborder tous les domaines de compétences des collectivités avec une approche "développement durable".
Depuis 2007 est lancé chaque année par le ministère chargé du Développement durable, un appel à reconnaissance « territoires durables et Agendas 21 locaux ».

Au titre de la session de 2011, les résultats viennent d’être communiqués et les 3 dossiers de candidature bourguignons ont été officiellement reconnus.


Cette reconnaissance pour l’Agenda 21 du Conseil général de la Nièvre (démarche Nièvre 2021 ), et la Charte de qualité environnementale et du développement durable de Longvic récompense un travail mené depuis plusieurs mois avec la population et dont les actions sont déjà largement engagées.


La commune de Sainte-Colombe (55 habitants) devient pour sa part la plus petite commune de France à bénéficier de cette reconnaissance officielle.

Ste-Colombe en grand format (nouvelle fenêtre)
Ste-Colombe


A noter que Sainte-Colombe accueille un très intéressant atelier de recherche en création artistique et en design animé par l’association Arcade. A découvrir…

Contact : Jacques CORBET, DREAL Bourgogne

En savoir plus :
Conseil général de la Nièvre, Ville de Longvic,
Commune de Sainte-Colombe, DREAL Bourgogne,
Alterre Bourgogne, site Agenda 21 des territoires

Actualités

Mieux connaître la mobilité dans le monde rural : une enquête en Puisaye

Durant la période de janvier à avril 2012, la DREAL Bourgogne lance une enquête sur la mobilité des habitants des zones rurales, avec pour site pilote le Pays de Puisaye- Forterre. 1 500 habitants seront interrogés sur leur mobilité.
Cette enquête a pour but de mieux connaître les comportements en matière de mobilité des habitants des territoires ruraux. Face aux enjeux que représentent les zones rurales en matière de déplacements (éloignement des pôles d’emplois, isolement des personnes les plus fragiles, renchérissement du coût du pétrole …), l’État et les élus locaux souhaitent se doter aujourd’hui d’éléments de compréhension clefs pour faire face aux besoins spécifiques de mobilité de ces populations.
Contacts :
Elsa ALEXANDRE, DREAL Bourgogne
Gaël PIEDOIE,, Pays de Puisaye-Forterre

Débat public ligne à grande vitesse "Paris–Orléans–Clermont-Ferrand-Lyon" : la Bourgogne au cœur du projet

Ce projet consiste à relier Paris à Lyon par une ligne nouvelle de près de 500 km passant par les régions Auvergne, Bourgogne et Centre.


Le débat public s’est déroulé du 3 octobre 2011 au 30 janvier 2012.
Les 4 scénarios présentés par RFF, maître d’ouvrage du projet, répondent aux objectifs suivants, fixés par l’État :

  • assurer, à terme, un temps de parcours entre Paris et Clermont-Ferrand inférieur à 2 heures ;
  • relier Orléans au réseau des trains à grande vitesse ;
  • améliorer la desserte de Bourges et des villes du grand Centre ;
  • constituer un itinéraire pertinent alternatif à l’actuelle LGV Paris – Lyon
    Leur coût est estimé entre 12 et 14 milliards d’euros.
    Pour la Bourgogne, les principaux enjeux sont la desserte de Nevers avec la création d’une gare LGV reliée au réseau classique, ainsi que l’augmentation de la capacité sur le Nord de la LGV actuelle Paris – Lyon.
    27 réunions publiques ont été organisées dans les régions concernées et ont permis à plus de 13 000 personnes de participer. 3 réunions se sont tenues en Bourgogne : 2 à Nevers (dont une qui a réuni environ 2100 personnes) et une à Mâcon.
    Contact : Jean-Christophe ROY, DREAL Bourgogne

En savoir plus

Pouilly sur Loire : Le Pavillon du Milieu de la Loire fête ses 10 ans

Situé au cœur de la Réserve Naturelle du Val de Loire, le Pavillon du Milieu de la Loire est un lieu remarquable de découverte et d’interprétation de la nature et de la biodiversité.
Depuis 10 ans, le centre accueille les particuliers, groupes, classes et propose de nombreuses animations pédagogiques, sorties naturalistes, expositions temporaires. Venez découvrir ce site exceptionnel !

En savoir plus

Audit énergétique : les copropriétés s’y mettent.

Obligation de réalisation d’un audit énergétique pour les bâtiments à usage principal d’habitation en copropriété de cinquante lots ou plus

Depuis le 1er janvier 2012, les bâtiments équipés d’une installation collective de chauffage ou de refroidissement sont dans l’obligation de réaliser un diagnostic de performance énergétique et disposent d’un délai de 5 ans pour cela. Pour les bâtiments à usage principal d’habitation en copropriété de 50 lots ou plus, équipés d’une installation collective de chauffage ou de refroidissement et dont la date de dépôt de la demande de permis est antérieure au 1er juin 2001, le décret va au-delà avec l’obligation de réaliser un audit énergétique. Le contenu et les modalités de réalisation de cet audit sont définis dans le décret du 27 janvier 2012.

En savoir plus

Contact :Nihad SIVAC, DREAL Bourgogne

Le dossier du mois

Émissions de gaz à effet de serre (GES) : les entreprises et les établissements publics font leur bilan

Nous l’avions évoqué dans la lettre précédente, l’élaboration des plans Climat Énergie Territoriaux (PCET) implique les collectivités et leurs partenaires. A partir de cette année, les plus gros employeurs devront également produire un bilan GES. Il s’agit donc désormais d’inviter chaque acteur concerné à estimer ses émissions de GES et à définir sa contribution à l’effort collectif en faveur de la lutte contre le changement climatique.

Quels sont les établissements concernés ?

La réalisation du bilan d’émissions de gaz à effet de serre est obligatoire pour les personnes morales de droit privé employant plus de 500 personnes pour la France métropolitaine, ainsi que pour les personnes morales de droit public employant plus de 250 personnes.
Outre les 13 collectivités soumises à PCET, cette obligation concerne au moins 80 acteurs régionaux qui regroupent plus de 42.000 emplois en région, répartis sur les 4 départements et disposant pour certains d’implantations sur l’ensemble du territoire national.

Les principaux avantages du bilan GES 

Le bilan GES constitue un premier outil qui incite les organisations à s’engager concrètement et durablement dans le déploiement d’une politique développement durable . Il conduit les entreprises à prendre en compte les réalités du changement climatique dans leurs activités.
Outre la dynamique instaurée, les intérêts sont multiples. Il permet :

  • d’identifier les domaines les plus consommateurs en énergie et les plus émetteurs de gaz à effet de serre,
  • d’apprécier la dépendance des activités de l’entreprise à la consommation des énergies fossiles, principales sources d’émissions, et d’en déduire sa fragilité dans un contexte de réduction des réserves d’hydrocarbures,
  • de réduire les coûts énergétiques de l’activité et d’anticiper les risques de hausse des prix de l’énergie,
  • de proposer des pistes d’orientations stratégiques conçues pour nourrir un plan d’actions à court et moyen terme, pour réduire ces émissions,
  • de diminuer la vulnérabilité économique de l’entreprise, et mettre en place des indicateurs de suivi et de progrès.

Quelles sont les obligations réglementaires ?

Le bilan d’émissions de GES est public et mis à jour tous les 3 ans. Le premier bilan doit être établi avant le 31 décembre 2012, et transmis au préfet de la région dans laquelle la personne morale a son siège ou son principal établissement avant cette date. Il porte sur les activités de la personne morale assujettie sur le territoire français.

Où trouver des appuis méthodologiques ?


Dans le cadre des travaux du pôle de la coordination nationale sur les bilans d’émissions de gaz à effet de serre, des éléments méthodologiques ont été validés et publiés par le MEDDTL. Ils sont disponibles sur le site de la DREAL Bourgogne.
En région Bourgogne, une réunion d’information auprès des nombreux établissements sera organisée le 5 avril prochain. Le témoignage de certains acteurs bourguignons permettra de bénéficier de retours d’expériences sur le bilan GES.

Contact : Karine GENIN, DREAL Bourgogne

L’interview

Ligue pour la Protection des Oiseaux : 100 ans à tire d’ailes !

Trois questions à…
Guy HERVÉ, Président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux de l’Yonne.
  • En 1912, une poignée d’amoureux de la nature s’oppose à l"abattage de loisir" des macareux-moines des Sept-Îles dans les Côtes-d’Armor. Ils aboutissent à leur interdiction ainsi qu’à la création de la première réserve ornithologique de France sur l’archipel. La gestion de cet espace est alors confiée à la LPO, fondée la même année pour veiller à l’application des lois internationales pour la protection des oiseaux.
    Reconnue d’utilité publique en 1986, son activité s’articule autour de trois grandes missions :
  • protection des espèces
  • conservation des espaces
  • éducation et sensibilisation
    100 ans plus tard, la LPO agit au quotidien pour la sauvegarde de la biodiversité et du vivant qui nous entourent, à partir de sa vocation de protection des oiseaux.

A l’occasion de ce centenaire, la LPO de l’Yonne avec la ville de Joigny organisent du 22 au 25 mars, "l’oiseau en fête" : 4 jours d’événements festifs avec notamment des sorties ornithologiques sur les bords de l’Yonne.

  • Quelles sont les principales évolutions constatées parmi vos activités et les enjeux bourguignons ?
    La principale évolution est venue, il y a deux ans, de la création d’un poste d’animatrice Nature chargée de l’éducation à l’environnement. Cette décision était nécessaire en raison de l’augmentation importante des demandes du milieu scolaire mais aussi du grand public. Les quelques bénévoles dont nous disposions ne pouvaient plus tout assurer en termes de temps et de compétences.
    En 2011, ce sont plus de 40 journées qui ont été consacrées à l’éducation à l’environnement. Elles ont sensibilisé plus de 1500 personnes, en majorité scolaires.
    Par ailleurs, depuis la création de la fédération des associations ornithologiques de Bourgogne (EPOB), les études et les actions de protection consacrées à l’ornithologie bourguignonne se sont nettement développées puisque en 2012, ce sont 12 actions qui vont être déclinées dans les 4 départements bourguignons.
  • Quel rôle joue la LPO auprès des décideurs ?

Dans l’Yonne, la LPO participe depuis plusieurs années aux débats publics du département, voire de la Région.
Possédant l’agrément d’association de protection de l’environnement (renouvellement en cours), la LPO Yonne siège et participe à de nombreux
comités, commissions et tables rondes dans le département (une vingtaine à
ce jour) ayant trait à la protection de la nature et de l’environnement. Elle apporte son expertise et conseille.

  • A l’occasion de ces 100 ans, quel messages la LPO souhaite-t-elle faire passer?

Célébrer 100 ans d’engagement et d’actions de la LPO en faveur de l’oiseau
et de la nature, c’est l’objectif premier de la manifestation qui aura lieu
à Joigny et c’est aussi renforcer le sentiment de « fierté » d’appartenance
à la LPO et ce, tant pour les bénévoles que pour les salariés.
C’est renforcer l’appartenance aux réseaux européens et internationaux en s’appuyant sur nos partenaires du réseau BirdLife. C’est aussi remercier tous ceux qui portent les valeurs et les actions de la LPO dans l’Yonne. C’est enfin renforcer ou créer des liens avec nos partenaires
institutionnels et privés.

Inauguration des Refuges LPO du Parc des Lavandières à Maillot (89).

Inauguration des Refuges LPO du Parc des Lavandières à Maillot (89) en janvier dernier.

Un partenariat avec la commune et la communauté de communes du Sénonais (CCS) a permis la mise en "Refuges LPO" de 100 ha de 3 parcs urbains sur Sens et les communes limitrophes.
de g. à d. : M. SIDOU, responsable des espaces verts de
la CCS, Dominique LAPOTRE,vice-présidente du conseil régional et élue locale, Hervé GILLET, président de la LPO Yonne,
Gilles PIRMAN, président de la CCS et Maryse DOL, maire de Maillot.

La LPO en Bourgogne
Yonne  : contact mail, site, programme du centenaire
Côte d’Or : contact mail, site, programme du centenaire

Flash back

Sensibilisation à la précarité énergétique : une prise de conscience et des outils

Une rencontre régionale de sensibilisation sur la précarité énergétique s’est tenue le le jeudi 16 février 2012 à la DREAL Bourgogne.
En présence de Pascal Mailhos, préfet de Bourgogne, cette rencontre, principalement destinée aux élus et aux collectivités, a eu pour objectifs de présenter les partenariats existants, le rôle joué par les élus territoriaux et les possibilités offertes par le programme “Habiter Mieux” pour la rénovation thermique des logements.
Issu du Grenelle Environnement et mis en place fin 2010, ce dispositif permet aux ménages propriétaires les plus modestes de bénéficier d’un logement économe en énergie et confortable en réalisant des travaux d’économies d’énergie.
Contact :Jérôme CROZY, DREAL Bourgogne

En savoir plus

 

Comment prévenir l’asthme et les allergies respiratoires dans les logements ?


Afin de tester la qualité de l’air intérieur et de délivrer les conseils adéquats, un nouveau service régional a été créé pour les patients. Inscrit dans le Plan Régional Santé Environnement (PRSE), il s’appelle le Conseil Médical en Environnement Intérieur (CMEI).
Le Conseiller Médical en Environnement Intérieur intervient, sur prescription médicale, pour prévenir et réduire les risques d’allergies dans les habitations des patients.
Pour illustrer cette action une visite chez un particulier en présence des Conseillères Médicales en Environnement Intérieur a été organisée fin janvier.
Objectif : montrer les principales étapes qui aboutissent au diagnostic de l’environnement intérieur d’un habitat.
Contact :Caroline Lhote , ARS Bourgogne

En savoir plus : les CMEI, le PRSE

 

Récid’Eau 2012 à Sens : 5 jours de fête autour de l’eau

La Direction territoriale Seine-Amont de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie organise depuis 2002 "Récid’Eau.
Son objectif : sensibiliser le grand public autour d’animations culturelles en lien avec son métier : L’EAU, SA PRÉSERVATION ET SA QUALITÉ.
Comme les années passées, la DDT de l’Yonne était présente aux 6èmes Récid’Eau qui se sont déroulés à Sens du 18 au 22 janvier 2012, Elle s’est investie sur le stand MISEN (Mission Inter Services de l’Eau et de la Nature)
Au programme :
5 jours de fête autour de l’eau
40 exposants dont la DDT 89 (associations de protection de l’environnement, établissements publics, administrations, ville de Sens… plus de 200 personnes mobilisées)
- 1.177 visiteurs grand public et hors scolaires
- 1.516 scolaires en 2 jours (cycle 1 - lycées professionnels)
- 1.000 scolaires en animations scientifiques en 2 jours et demi
- 1.000 visiteurs en moyenne par stand sur les 5 jours
- des ateliers sculptures, des séances de contes, des concours d’arts plastiques, etc… et la présence de Cyrille CARRÉ, kayakiste, figure locale et double champion du monde !

Contact :Chantal MIVIELLE, DDT 89

En savoir plus

 

Les enjeux de l’économie verte, au programme du comité de suivi du Grenelle.

Vendredi 10 février 2012 s’est tenue la seconde session du comité régional de suivi du Grenelle Environnement en Bourgogne. Cette instance partenariale vise à échanger sur de nombreux dossiers liés à la territorialisation du Grenelle.
Au cours de cette rencontre, les enjeux liées au développement de "l’économie verte", avec la présentation d’une étude régionale spécifique, ainsi que la mise en oeuvre des projets territoriaux de développement durable (Agendas 21 et plans climat énergie territoriaux) ont été soumis au débat.
Contact :Renaud DURAND, DREAL Bourgogne

En savoir plus

 

Quetigny accueille le comité régional des Agendas 21


La ville de Quetigny qui a lancé en 2010 une démarche Agenda 21 pour son territoire a accueilli le 14 février dernier le Comité régional qui réunit les élus et techniciens de la vingtaine de territoires bourguignons engagés dans cette démarche de développement durable.
Le Comité a souhaité que cette année 2012 (Rio + 20) puisse être l’occasion d’élargir l’horizon, travailler sur les questions des relations nord-sud et regarder comment le développement durable s’inscrit dans les politiques de nos voisins. Cette journée a également permis à Alterre Bourgogne et à l’ADEME de présenter la démarche Eco-Sffere au sein du collège Jean Rostand qui dispose d’un « Agenda 21 scolaire », à l’entreprise SANOFI d’expliquer ses actions en matière de consommation d’eau chaude et aux services techniques de la ville de montrer ses actions exemplaires dans le domaine de l’éclairage public.
En savoir plus

L’agenDDA

  • Développement durable et sport
    Le 14 mars 2012 de 18h00 à 20h00, à l’amphithéâtre Louis Mieusset, Faculté des Sciences du Sport, UFR STAPS à Dijon
    Au programme :
  • la stratégie nationale du Développement Durable du sport 2010-2013
  • Le résultat de l’empreinte carbone du championnat d’Europe 2011 de canoë-kayak marathon de Saint-Jean-de-Losne
  • Le label Développement Durable du CNOSF : « Développement Durable, le sport s’engage®"
    Contact : Clémence FRANCOIS, CREPS Bourgogne
    En savoir plus

  • Les entreprises de Côte d’Or et de Saône-et-Loire ouvrent leurs portes
    A l’initiative de la CCIR, une soixantaine d’entreprises de Côte d’Or et de Saône-et-Loire ouvrent leurs portes les 23 et 24 mars.Une dizaine d’entre elles œuvrent dans le champ environnemental.
    En savoir plus

  • TARA océans : 3 ans d’expédition scientifique à la découverte du monde invisible des océans
    A l’ occasion du retour de l’expédition Tara Océans en mars 2012, Latitude21 présente du 18 février au 30 mai, une exposition sur le monde invisible des océans.
    De nombreux ateliers pédagogiques et scientifiques sont proposés pendant toute la durée de l’exposition en direction du public scolaire mais également du grand public.
    Contact : Latitude 21
    En savoir plus

  • Semaine européenne sans pesticides
    Du 20 au 30 mars, se déroulera la 7ème édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides.
    De nombreux évènements sont programmés en Bourgogne : des films à la cave de l’oncle Doc à Dijon, des conférences sur les pesticides à Decize, sur la biodiversité à Villeneuve sur Yonne et à Sens, des week-end jardinage écologique à Mâcon, Quétigny…
    Retrouvez la liste complètes des manifestations sur :www.semaine-sans-pesticides.fr

  • Formations relatives à l’environnement et au développement durable
  • l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, mardi 27 mars 2012 à l’ADEME Bourgogne.
  • le développement durable : de quoi parle-t-on ?, mercredi 4 avril 2012, à Alterre Bourgogne
  • préservation de la ressource en eau en Bourgogne, lundi 2 et mardi 17 avril 2012 au CNFPT à Dijon
  • prendre en compte le développement durable dans l’organisation d’événements et de manifestations de plein air, vendredi 18 avril 2012 à la DRJSCS de Bourgogne
    Inscription (gratuite) :Aurélie BERBEY, Alterre Bourgogne
    En savoir plus

  • Formations : parcours de sensibilisation "urbanisme et énergies"
    L’ADEME, le CNFPT et la Région Bourgogne organisent ce parcours composé de quatre modules :
  • l’urbanisme : notions-clés pour un aménagement durable des territoires, les 15 et 16 mars 2012 à Dijon
  • transports et mobilité : enjeux et leviers d’actions en Bourgogne, les 12 et 13 avril 2012 à Dijon.
  • les énergies renouvelables dans le cadre d’une politique globale de maîtrise de l’énergie, les 7 et 8 juin 2012 à Dijon
  • la maîtrise de l’énergie dans les bâtiments, les 20 et 21 septembre 2012 à Dijon
    En savoir plus

  • 7ème congrès international "goût- nutrition-santé"
    organisé à Dijon par VITAGORA, pôle de compétitivité "goût-nutrition-santé" les 20 et 21 mars 2012 sur la thématique "le défi de bien vieillir".
    En savoir plus

  • Visites "Info->Energie" dans l’Yonne
    Dans le cadre de ses visites "Habitats économes et énergies renouvelables en Bourgogne", BER et les les points "Info->énergie" organisent une visite samedi 31 mars à 14h aux alentours de Sens (89)
  • Présentation : « La rénovation performante du bâti ancien »
  • Maison de 1928 (rénovation) : isolation extérieure avec 15 cm de ouate de cellulose et bardage bois, chauffage solaire (thermique) et production d’électricité solaire (photovoltaïque).
    S’inscrire et consulter le programme semestriel

  • 18e édition de Fréquence Grenouille : 400 manifestations pour sensibiliser la population à la préservation des zones humides.
    Du 1er mars au 31 mai 2012, Fréquence Grenouille donne l’occasion de sensibiliser la population à la nécessité de préserver les zones humides, milieux de vie indispensables à l’équilibre de notre planète. Coordinateur régional de l’opération, le Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne propose 17 sorties et conférences dans notre région.
    En savoir plus

  • 2èmes États Généraux du Vélo en Bourgogne
    le 24 mars 2012 à TOURNUS (Saône et Loire)
    Au programme : Le vélo dans les petites communes et le péri-urbain
    En savoir plus

  • Le 6ème Forum Mondial de l’Eau se tiendra à Marseille du 12 au 17 mars 2012
    Tous les trois ans depuis 1997, le Forum Mondial de l’Eau mobilise les imaginations, les innovations, les compétences et les savoir-faire, pour faire avancer la cause de l’eau. Il rassemble tous les acteurs autour des enjeux actuels - aussi bien locaux que régionaux ou mondiaux - qui ne peuvent se traiter qu’avec toutes les parties prenantes réunies dans un cadre commun, avec des objectifs partagés.
    En savoir plus

Initiatives bourguignonnes

<B>La Bourgogne en actions</B>

  • Chalon sur Saône décroche le label Cap Cit’ergie

Le label européen Cap Cit’ergie a été décerné à la ville de Chalon-sur-Saône et à l’agglomération du Grand Chalon lors des assises de l’énergie à Dunkerque. Ce label porté en France par l’ADEME constitue un atout pour la collectivité qui s’engage dans un Plan Climat Énergie Territorial, construit le volet énergie de son Agenda 21 ou mène des actions fortes en matière de politique énergétique.

  • Un site Habitat mobilité en Bourgogne nivernaise

Initiative originale du Pays "Bourgogne nivernaise" : l’ouverture d’un site internet « Habitat-Mobilité » permettant de rechercher plus facilement un logement et de tout savoir sur les aides en faveur du logement.

  • Côte d’Or : la Chambre d’agriculture met en place un diagnostic agricole préalable à l’élaboration des documents d’urbanisme

Afin d’améliorer la prise en compte des enjeux agricoles dans l’élaboration des documents d’urbanisme (PLU ou carte communale), la Chambre d’agriculture de Côte d’Or propose aux collectivités un diagnostic approfondi localisant notamment, les besoins, projets et contraintes éventuelles des exploitations.Contact

  • Réduction des déchets agricoles : la Bourgogne très active

La chambre d’agriculture de Bourgogne vient de dresser le bilan de 10 années d’engagement pour mieux réduire, trier et collecter les déchets agricoles. Via l’organisme professionnel ADIVALOR, les agriculteurs et viticulteurs ont mené des actions multiples (produits phytosanitaire, bâches plastiques…) et qui portent aujourd’hui leurs fruits

  • Déchets ménagers : le Sictom du Mâconnais ouvre ses portes

Le Sictom du Mâconnais organise au printemps plusieurs visites pour mieux faire connaître l’importance du tri des déchets domestiques : le centre de tri de Rilleux la Pape, une visite de l’usine de recyclage de bouteilles plastique MPB à la Loyère et Artenius à Sainte Marie la Blanche. Contact : 0800 100 544

  • Circuits courts : La Graineterie s’engage à Corbigny

La maison citoyenne de Clamecy « La Graineterie »vient de créer à Corbigny des points relais permettant de développer des circuits courts pour différents produits alimentaires locaux. Contact

  • Consommer local : le charolais dans les assiettes des lycéens

A l’initiative du Conseil régional, les élèves de plusieurs lycées et centres d’apprentissage de la région se voient proposer des steaks hachés charolais de Bourgogne. Une initiative qui promeut les circuits courts et permet également de soutenir les éleveurs et de mettre en place un label de qualité via l’association Charolais de Bourgogne.

Le chiffre du mois

35 %

de notre alimentation est le résultat direct de la pollinisation de la flore par les abeilles.

Publications et ressources

<B>Dernières parutions du CGDD</B>

<B>Le sabot de Vénus n° 35 vient de paraître : la revue semestrielle du Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne met la forêt à l’honneur</B>

En complément, le Cœur du Sabot et informe en détail sur toutes les actions et les actualités du Conservatoire. Pour ce numéro, le Cœur du Sabot présente une rétrospective des 25 ans d’actions du Conservatoires au service de la nature bourguignonne avec des portraits de ses acteurs (fondateurs, salariés, bénévoles, etc.), les chiffres clés et des photos de quelques sites « phares » gérés par le Conservatoire.
La parution du Sabot est accompagnée ce mois-ci de la diffusion de la 4e lettre d’information "Au fond de la mare" du programme Réseaux Mares de Bourgogne.
Réalisée par le Conservatoire et destinée au réseau d’acteurs œuvrant dans les domaines de la connaissance, de la protection, de la gestion ou de la mise en valeur pédagogique des mares, ainsi que du dépliant Bourgogne Base Fauna, l’outil régional au service de la nature, réalisé par la Société d’histoire naturelle d’Autun et le Parc naturel régional du Morvan.

Contact :Juliette BREY-XAMBEU, CEN Bourgogne
En savoir plus

<B>La lettre des études en Bourgogne n°7 est en ligne</B>

Au sommaire : ville durable en Bourgogne, guide des EcoQuartiers, diagnostic et étude prospective sur l’ouest de la Saône-et-Loire, émissions de CO2 liées aux déplacements des actifs et étudiants…
Accéder à la publication

<B>Nouvelle édition de la lettre d’info d’Alterre</B>

Dans ce nouveau numéro de la lettre d’info : un aperçu des dossiers inscrits au programme de travail 2012 ; des informations sur le lancement de la stratégie régionale de la biodiversité, le réseau régional des Agenda 21, la vie associative ainsi que les nouvelles publications disponibles…
Accéder à la publication

Appels à projets

<B>Programme Gestion et Impacts du Changement Climatique : appel à Propositions de Recherche 2012</B>

Le programme GICC, Gestion et impacts du changement climatique, du MEDDTL, contribue à développer les connaissances sur les impacts du changement climatique et aider à formuler des politiques d’adaptation au changement climatique et d’atténuation des émissions des gaz à effet de serre.
Le programme GICC a lancé son dixième Appel à propositions de recherche. Date limite de réception des projets : 6 avril 2012.
En savoir plus

<B>Trame verte et bleue</B>

Nouvel appel à propositions de recherche dans le cadre du programme de recherche DIVA, « Action publique, Agriculture et Biodiversité » sur le thème des « Continuités écologiques dans les territoires ruraux et leurs interfaces »
En savoir plus

<B>Le Pays Sud Bourgogne lance un deuxième appel à projets "informer pour prévenir la production de déchets"</B>

Le Pays Sud Bourgogne lance un deuxième appel à projets "informer pour prévenir la production de déchets", en accompagnement des programmes de prévention développés par le SICTOM du Mâconnais et par le groupement du SIRTOM de la Vallée de Grosne et des Communauté de Communes du Tournugeois et Mâconnais Val de Saône.
Cet appel à projets s’adresse en priorité aux collectivités, associations, établissements d’enseignement, établissements publics et aux organisations agricoles agissant sur le territoire du Pays Sud Bourgogne.
Tout type d’action d’information est envisageable : réalisation de supports de communication et d’animation (panneaux, mallettes de jeu…), organisation de visites de terrain…
Les projets seront sélectionnés en fonction de leur caractère innovant, partenarial, diffusable et de leur degré de cohérence avec les programmes de prévention évoqués ci-dessus.
Contact : Bénédicte GUILLUY, Pays Sud Bourgogne

<B>Appel à reconnaissance : Agenda 21</B>

L’appel à reconnaissance des Agendas 21 pour la 7e session est en ligne sur le site internet du ministère.
En savoir plus

<B>Appel à projets de la Fondation de France « Gérons ensemble notre environnement »</B>

Depuis plus de dix ans, la Fondation de France, à travers son programme Environnement, repère et soutient des démarches locales portées par les citoyens qui visent à préserver les ressources naturelles.
Elle propose une aide financière et méthodologique à des actions de concertation et de médiation pour valoriser les ressources naturelles et protéger l’environnement d’un territoire, qu’il soit urbain, rural ou littoral.
Sont concernés : les associations, les groupements d’habitants et les groupements professionnels.
Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 13 avril 2012
En savoir plus

 

Directrice de publication : Corinne ETAIX, DREAL Bourgogne

Coordination & Rédaction
Service Développement durable, DREAL Bourgogne :
François BELLOUARD, Jacques CORBET, Alix DUMONT ST PRIEST
Ont contribué à ce numéro :
Chantal BARBIER, Jérome CROZY, Nihad SIVAC (Service Logement et Constructions durables),
Renaud DURAND, (Service Développement durable),
Hugues SORY, (Service Ressources et patrimoine naturels),
Fabien GRANGE, (Mission Communication)
Christophe ROY, (Service Transports)
Guy HERVE (LPO de l’Yonne),
Chantal MIEVELLE, (DDT 89).
Crédits photo : photothèques MEDDTL et DREAL Bourgogne, RFF.
Vous abonner ou vous désabonner