Novembre 2012
 

Edito

<B>Bouger autrement c’est possible !</B>

e.DD revient vers vous avec un dossier consacré à l’intermodalité.
Le renforcement de la compétitivité des modes alternatifs à la route est au cœur des préoccupations des pouvoirs publics en matière de transport. Le Grenelle Environnement donnait également la priorité aux transports collectifs pour le transport de voyageurs et au transport intermodal des marchandises.
La récente conférence environnementale avec notamment la thématique prioritaire de la transition énergétique confirme clairement cette orientation.
La logistique, l’intermodalité, les modes de déplacement doux (vélo…), la mise en place de conventions d’engagement volontaire dans le domaine des transports tout autant que la production de véhicules de plus en plus "propres" sont autant d’illustrations d’une volonté forte de l’État de favoriser une mobilité et des transports durables.
En Bourgogne également, l’actualité fait la part belle aux projets innovants en matière de déplacements : le tramway à Dijon, le Bus à Haut Niveau de Service à Chalon-sur-Saône, sans compter les 18 000 salariés concernés par le Challenge "Au travail sans ma voiture" et le témoignage de l’entreprise SOBEM dans le domaine de la mobilité électrique.
Autant de démarches qui montrent que l’évolution des pratiques en matière de mobilité ne relève pas de l’utopie. Non contentes d’améliorer la qualité de vie des usagers, elles contribuent à la lutte contre le changement climatique. Leur viabilité économique et leur capacité d’innovation les tournent résolument vers l’avenir.

Bonne lecture !

Corinne ETAIX,
Directrice de la DREAL Bourgogne

A la une

Après cinquante ans d’absence, le tramway revient à Dijon !

Il aura fallu attendre 1975 pour que l’État relance les transports guidés en ville et ce n’est qu’en 1985 que les premiers tramways font leur apparition à Nantes, à Grenoble, à Strasbourg, etc… Il faudra encore attendre bien des années avant que les villes moyennes entrent dans la danse : Orléans (mise en service en 2000), Mulhouse et Valenciennes (2006) et surtout le Mans (2007) qui ont démontré que le transport guidé n’est pas l’apanage des seules grandes villes.

Dans le cadre du Grenelle Environnement, l’État lance un premier appel à projet en 2008 et l’agglomération de Dijon est l’une des lauréates et reçoit à ce titre 47 M€ soit plus de 10 % du coût du projet.

Bon exemple de « tramway à la Française », le tram de Dijon est l’outil d’une stratégie globale d’urbanisme : aménagement de façade à façade faisant la part belle au piéton et au cycliste, développement de l’intermodalité, excellente accessibilité aux personnes handicapées, prise en compte généralisée du développement durable : traction électrique non polluante et silencieuse, centre de maintenance à basse consommation, verdissement des voies, etc…

Dynamisant un centre-ville embelli et apaisé, le tram contribue à la revitalisation des quartiers de la politique de la ville : les Grésilles, Quetigny et bientôt Chenôve puisque la seconde ligne sera inaugurée le 8 décembre 2012. En tout, 20 kilomètres de voie en site propre assurant une desserte fréquente, y compris en soirée.

Contact :Bernard GOURNAY, DDT 21-En savoir plus

Actualités

Nouvelles règles pour l’évaluation environnementale des documents d’urbanisme,

Le décret n°2012-995 d’application des articles 16 et 23 de la loi Grenelle 2 concernant l’évaluation environnementale des documents d’urbanisme a été signé le 23 août 2012.
Il définit les nouvelles règles qui s’appliqueront à partir du 1/02/2013 pour l’évaluation environnementale des documents d’urbanisme, en précisant les documents qui, en raison de leurs incidences sur l’environnement, doivent faire l’objet d’une évaluation environnementale systématique et ceux qui relèvent d’une nouvelle procédure d’examen au cas par cas par l’autorité environnementale.
Contact : Virginie MENIGOZ, DREAL Bourgogne
En savoir plus sur l’évaluation environnementale des documents d’urbanisme

Stratégie Régionale pour la Biodiversité, la Bourgogne se lance

Le Conseil régional de Bourgogne et l’ État en région (Préfecture de Bourgogne et DREAL) élaborent conjointement une stratégie régionale pour la biodiversité (SRB) articulée avec le schéma régional de cohérence écologique (SRCE), ainsi qu’un observatoire de la biodiversité (ORB) à l’échelle régionale.
Après le lancement de la démarche en janvier 2012, les assises bourguignonnes de la biodiversité, organisées le 14 septembre 2012, marquent le lancement de la concertation qui se poursuivra avec des séminaires et des ateliers au cours de l’automne 2012. Ces assises verront la présentation du diagnostic de la biodiversité en Bourgogne et ouvriront la discussion sur les principaux enjeux.
Elle permettront également d’installer le "comité régional biodiversité", comité consultatif réglementaire accompagnant l’élaboration puis la mise en œuvre du SRCE et de la SRB.
Contact : Hugues SORY, DREAL Bourgogne - En savoir plus
Accéder au site dédié

Un référentiel régional pour le calcul de la fertilisation en zone vulnérable

Dans le cadre d’une procédure contentieuse pour laquelle la cour de justice de l’union européenne est saisie, la France a engagé une vaste réforme de la mise en œuvre de la directive 91/676/CEE du 12 décembre 1991 concernant la protection des eaux contre la pollution par les nitrates à partir de sources agricoles dite "directive nitrates".
L’un des principaux griefs soulevés porte sur la mise en œuvre et le contrôle de l’équilibre de la fertilisation azotée à la parcelle qui constitue une mesure essentielle de la maitrise des fuites de nitrates vers le milieu.
Afin de réduire la pollution des eaux, il a été retenu de baser le calcul de la dose prévisionnelle d’azote sur la méthode établie par le COMIFER (Comité Français d’Étude et de Développement de la Fertilisation Raisonnée).

_ Le référentiel régional est défini par un groupe d’experts « nitrates » (GREN) constitué de personnes physiques nommées -par lettre de mission du préfet- en raison de leurs compétences techniques et scientifiques sur le sujet. Ce référentiel doit faire l’objet d’un arrêté préfectoral régional applicable au 1er septembre 2012.
Le secrétariat et l’animation du GREN Bourgogne ont été assurés conjointement par la DRAAF et la DREAL et la mission a débouché sur un rapport technique publié sur les sites des deux services.
L’ensemble de ces éléments a été rendu opposable juridiquement, comme cela était prévu dans les textes nationaux, par l’arrêté du 30 août 2012, il s’agit là de la première phase de l’application régionale du programme national qui doit déboucher à compter du 1er juillet 2013 sur l’intervention d’un programme d’actions régional renforçant certaines mesures et arrêtant d’éventuelles actions complémentaires sur des zones délimitées plus précisément.
Contact : Agnès MANGIN, DREAL Bourgogne

Eau : des volumes prélevables connus !

labu2 en grand format (nouvelle fenêtre)Passer de la gestion de crise à une gestion prévisionnelle de la ressource en eau par la connaissance des volumes prélevables est désormais un objectif atteint pour les bassins de l’Ouche, de la Vouge et la nappe de Dijon-Sud.
Les quantités d’eau disponibles sont désormais réparties par usage (eau potable, agriculture, industrie) et inscrites dans les règlements des SAGE de l’Ouche et de la Vouge en cours de finalisation.
Pour faire face aux sécheresses, les seuils de déclenchement des restrictions d’eau ont été affinés et s’appuient sur des débits minimums biologiques.
En savoir plus : La Vougel’Ouche
Contact : Marc PHILIPPE, DREAL Bourgogne

______________________________________________________________

L’avenir de l’eau et des milieux aquatiques…cela vous concerne, donnez votre avis !


A l’occasion de la préparation des futurs Schémas directeurs d’aménagement et de gestion des eaux 2016-2021, vous avez la possibilité de donner votre avis sur les questions importantes qui se posent sur les bassins Rhône-Méditerranée, Seine-Normandie et Loire-Bretagne.
Savoir sur quel bassin se situe votre commune
En savoir plus

L’interview

Distribution d’énergie pour les véhicules électriques : une entreprise bourguignonne parmi les leaders du marché

Le gouvernement a présenté durant l’été un plan de soutien à la filière automobile. Cette filière qui occupe une place importante pour l’économie française a aujourd’hui besoin d’une stratégie forte, partagée par tous les acteurs, de compétitivité et d’innovation.

Parmi les mesures annoncées, notons le souhait de l’État de soutenir l’achat de véhicules propres ou faiblement polluants et, à ce titre, le bonus écologique pour les véhicules électriques sera porté à 7000 euros et celui des véhicules hybrides à 5000 euros. Cette mesure est destinée aux particuliers et aux entreprises mais les services publics et les collectivités sont fortement incités à s’engager.
La réglementation sera également adaptée pour faciliter l’implantation des bornes de recharge pour ces véhicules électriques.

Cette annonce est importante pour les professionnels de ce secteur réunis au sein du Pôle Automobile Bourgogne, qui ne cachent pas leurs inquiétudes quant à l’avenir de leur fillière.
En Bourgogne, le Plan de Progrès Performance industrielle 2011-2013 qui comprend un volet "développement durable et économies d’énergie" a pour ambition de renforcer la filière existante. S’agissant de la filière électrique, l’association Bourgogne Mobilité Électrique milite pour son essor et démontre depuis plusieurs années que la région n’est pas sans atouts.

A titre d’illustration, nous avons choisi l’entreprise SOBEM implantée à Sainte-Marie-sur-Ouche en Côte d’Or, un des principaux fabricants d’infrastructures de distribution d’énergie dont les bornes auxquelles se rechargent les véhicules électriques.

Expert en mobilité électrique et présent dans de nombreux groupes de travail au plan national, M. Jean-Luc Coupez est directeur de l’innovation au sein de l’entreprise qui vient d’intégrer le cluster « Gestion Active du Bâtiment ».
En septembre, SOBEM a reçu le Trophée de l’engagement durable remis par EDF Bourgogne pour son action en faveur de la mobilité durable. L’entreprise était également présente au mondial de l’automobile.

Comment la SOBEM a-t-elle pris le "train" des filières vertes ?
Créée en 1955, SOBEM est un bon exemple d’entreprise intégrant les évolutions technologiques à venir et les attentes « plus vertes » des clients. Elle dispose d’un savoir-faire reconnu en matière de fabrication d’armoires électriques ( leader français pour le BTP ) et sans se détourner totalement de son métier premier, s’ouvre aujourd’hui à d’autres produits. Par l’innovation, la qualité, la réactivité, l’approche environnementale, elle poursuit son développement en étendant régulièrement sa gamme en lien notamment avec les énergies renouvelables et la mobilité électrique.

L’entreprise SOBEM, en relation étroite avec son partenaire, le fabricant de produits électriques SCAME, construit aujourd’hui des équipements prenant en compte les besoins des usagers, des entreprises privées ou des collectivités et propose aussi des équipements pour les aménagements dans les campings, les ports de plaisance, pour l’évènementiel….

Quelles sont les conséquences pour l’avenir de votre société ?
L’offre des constructeurs de véhicules électriques s’étoffe et pour nous, fournisseur d’infrastructures périphériques, notamment de bornes d’alimentation des véhicules, l’enjeu est réel.
Enfin, ces évolutions sont aussi créatrices d’emploi puisque l’entreprise SOBEM compte aujourd’hui 70 salariés et continue d’embaucher.

Le dossier du mois

L’intermodalité en question

Un mot à la mode pour une pratique vieille comme les déplacements !

Le transport de voyageurs a toujours été intermodal. Les gens pouvaient ainsi passer de la diligence à un bac pour traverser une rivière trop profonde. Au XIXe siècle les gens passaient déjà du train au bateau à Dieppe pour traverser la Manche. Lire la suite…

L’intermodalité est définie par les déplacements incorporant une chaîne ou succession de modes de transport.
Au déplacement « intermodal » s’oppose le déplacement monomodal, c’est-à-dire le déplacement réalisé avec un et un seul mode de transport.

Nombreuses sont les caractéristiques qu’on peut utiliser pour décrire et classer les modes de transport, mais les deux plus importantes sont :
• la mécanisation : qui va du vélo à l’avion, en passant par l’automobile, le bus, et tous les modes sur rail
• le caractère collectif du transport (le bus, tous les modes sur rail, le taxi), ou au contraire individuel (la voiture particulière, le vélo…ou même la marche !)

Les passages d’un mode individuel à un autre mode individuel n’appellent pas d’organisation particulière et sont à la libre initiative de chaque personne. Il en résulte que, dans la pratique, l’intermodalité concerne toujours au moins un mode de transport collectif. Lire la suite…

Les leviers de l’intermodalité

Pour que le passage d’un mode de transport à un autre soit accompli par le voyageur dans de bonnes conditions, il faut agir dans plusieurs domaines :

Sur le plan purement physique, l’aménagement de l’espace du passage entre deux modes puis de la zone d’attente, doit être à la fois sûr, "lisible" (le chemin à suivre doit être clairement indiqué et repérable), commode (pas trop d’effort physique à fournir) et agréable à parcourir. Lire la suite…

Pourquoi promouvoir l’intermodalité ?

Les années 60 "métro" : des transports collectifs oui … mais pour faire de la place à la voiture !

Des années 60 jusqu’à une époque récente on a cherché à encourager (un peu) l’intermodalité, avec la seule motivation d’atténuer la congestion automobile dans le centre de l’aire métropolitaine parisienne, et dans les grandes agglomérations françaises.

Attaché à sa voiture ? ! en grand format (nouvelle fenêtre)
Attaché à sa voiture ? !

L’accent est mis sur :

  • les déplacements domicile-travail, qui sont les plus nombreux
  • les déplacements radiaux (du type centre périphérie) parce que les emplois sont concentrés à Paris et dans les centres des agglomérations
  • les déplacements à l’heure de pointe (congestion et déplacements domicile-travail). Lire la suite…

Actualités de l’intermodalité en Bourgogne

En Bourgogne, les services de l’État s’investissent - en partenariat - dans de nombreuses actions de revalorisation de l’image des modes alternatifs à la voiture individuelle…la semaine de la mobilité 2012 a été notamment l’occasion de mobiliser les acteurs :

  • Le Challenge au travail sans ma voiture
  • Le Vélotour
  • Le carrefour des Plans de Déplacements Entreprises à Auxerre
  • La réalisation et la diffusion d’études thématiques. Lire la suite… Contact  : Elsa ALEXANDRE, DREAL Bourgogne

Flash back

La Mutualité Française a réuni ses directeurs bourguignons pour définir une stratégie de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre

La Mutualité Française Bourguignonne (MFB) compte 130 établissements en Bourgogne et relève, de par son nombre de salariés, de l’obligation de produire, d’ici la fin de l’année 2012,un bilan des émissions de gaz à effet de serre. Ce bilan doit être accompagné d’un plan d’actions sur 3 ans, destiné à réduire ces émissions.
A cet effet, la MFB vient d’organiser un séminaire pour ses directeurs d’établissement, comprenant notamment un atelier de travail spécifique visant à recenser les actions déjà engagées pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et à réfléchir à de nouvelles pistes. La DREAL Bourgogne a été sollicitée pour introduire cet atelier, replaçant cette obligation dans le contexte global de mise en œuvre du schéma régional climat air énergie de Bourgogne avec un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% d’ici 2020.
Contact : Karine GENIN, DREAL Bourgogne

Une CoTITA* "Améliorer la qualité de l’air dans nos bâtiments : usage et conception" s’est tenue à Besançon

La qualité de l’air intérieur est une préoccupation grandissante et un enjeu majeur de santé publique depuis les années 1990. Elle fait l’objet d’un cadre réglementaire que ne cesse d’évoluer depuis ces 5 dernières années.
Accéder aux documents de la conférence.
CoTITA*

Challenge 2012 « Au travail sans ma voiture » : la participation explose !

52 structures du Grand Dijon représentant 18 000 salariés ont relevé le défi de « Bouger autrement » à l’occasion de la Semaine de la Mobilité
42,7% des salariés participant au challenge sont venus autrement au travail qu’en voiture solo. C’est un très bon score puisqu’au niveau bourguignon 76,3%* des déplacements domicile-travail sont réalisés en voiture solo (76,8 % pour la France entière).
C’est 4 points de plus qu’en 2011 où ils étaient 39% (et seulement 10 000 salariés à participer).
En savoir plus
*Source : enquête DREAL - mars 2011

Le Bus à Haut Niveau de Service créé par le Grand Chalon a été baptisé ? Le Flash ?.

Ce BHNS est une nouvelle ligne qui reliera le domaine industriel Saoneor et la gare de Chalon avec des rythmes de passage fréquents et réguliers. Le BHNS constitue la nouvelle génération des transports collectifs et une véritable alternative écologique à la voiture. Il présente des performances importantes en matière de service et de confort : fréquence, régularité, vitesse, visibilité, accessibilité, information voyageurs, design du matériel.
La convention de subvention du BHNS du Grand Chalon passée entre l’Etat, l’AFITF et l’agglomération a été signée le 29 juin 2012 pour un montant de 975 000 euros.
En savoir plus

Les emplois verts au cœur des enjeux industriels

Lors du dernier colloque sur l’industrie en Bourgogne organisé par le CESER et l’INSEE, les filières vertes et les emplois verts ont fait l’objet de plusieurs interventions dont celle de François Bellouard (DREAL).
L’attractivité des métiers liés aux différentes branches industrielles et les enjeux de formation initiale et continue ont été également soulignés. A signaler l’initiative récente de la Fédération Française du Bâtiment "Les coulisses du bâtiment", ouvrant aux jeunes collégiens les portes des chantiers en cours dans la région à l’exemple de Sens, Auxerre, Nevers.
En savoir plus

Déchets : pari réussi pour les foyers témoins d’Arc-sur-Tille (21)

24 foyers volontaires d’Arc-sur-Tille se sont engagés pendant 4 mois à réduire leurs déchets à la faveur d’une opération partenariale lancée par le Smictom et l’ADEME.
Les familles ont réussi à réduire leur quantité de déchets de 21 % soit une baisse moyenne de 27 kgs par personne par an.
Les gestes éco-citoyens à conseiller à tous : meilleure gestion des achats et de la consommation quotidienne, compost pour les déchets de cuisine, réduction des prospectus publicitaires par l’apposition d’une affichette "stop pub"….

5ème Forum des SCoT "Villes durables et campagnes vivantes" en Saône-et-loire

Le forum des SCoT est un rendez-vous incontournable pour les élus et référents techniques impliqués dans les projets de schémas de cohérence territoriale :
La DDT a organisé cet été son 5ème forum intitulé "Avec les SCoT, comment aller vers des villes durables et des campagnes vivantes en Saône-et-Loire".
Près de 80 participants ont ainsi pu s’enrichir d’expériences et débattre autour :
• du livre blanc de l’étalement urbain en Saône-et-Loire
• d’exemples et d’outils pour aborder les concepts de villes durables et de campagnes vivantes en Bourgogne
• de la recherche d’une politique urbaine durable, expérience menée par l’agglomération chalonnaise et le pays chalonnais
• du témoignage du SCoT de "la Boucle du Rhône en Dauphiné".
En savoir plus

L’agenDDA

Journée d’échanges : " l’enjeu social du développement durable : comment agir ensemble dans les territoires ? "
Mardi 4 décembre 2012, à la DREAL Bourgogne à Dijon.
Le développement durable s’appuie sur les finalités de cohésion sociale, de préservation de l’environnement ainsi que de production et de consommation responsables. De nombreux intervenants d’horizons très divers enrichiront ce thème peu abordé.
En savoir plus
Contact et inscription

Conférence/débat "les conditions de la réussite de la transition énergétique"
Lundi 10 décembre 2012, à Dijon.

L’urgence de la crise climatique, notre dépendance toujours plus forte aux énergies fossiles, le nombre croissant de citoyens exposés à la précarité énergétique, les opportunités offertes par la maîtrise de l’énergie et les énergies renouvelables sont autant de raisons pour lesquelles une refonte de notre système énergétique doit être engagée /…/
Alterre et ses partenaires vous invitent à vous joindre à cette réflexion.
En savoir plus

Exposition : l’architecture du 21ème siècle, opérations réalisées sur le Grand Dijon depuis l’an 2000.
Jusqu’à fin décembre, à Latitude 21, à Dijon.
La ville évolue sans cesse, des bâtiments disparaissent, des barres s’écroulent dynamitées, des quartiers entiers sortent de terre, des équipements nouveaux sont créés, l’espace public se modifie pour répondre à de nouveaux usages, de nouvelles attentes…
En savoir plus

Assises régionales de l’Education à l’Environnement et au Développement Durable
Le 30 janvier 2013, à Dijon.
Elles sont organisées en préparation des Assises nationales qui auront lieu du 3 au 5 mars 2013 à Lyon. Si vous souhaitez en savoir plus ou contribuer aux débats en partageant vos réflexions et vos attentes sur le sujet de l’EEDD en Bourgogne, c’est ici.

Visites de bâtiments tertiaires exemplaires avec Bourgogne Bâtiment Durable
Centre de ressources régional dédié à la qualité environnementale des bâtiments, BBD vous propose de participer à des visites gratuites de bâtiments tertiaires exemplaires dans notre région.
Découvrez l’intégralité du programme de visites 2012

Programme des animations et visites de la réserve naturelle Combe Lavaux-Jean Rolland (21)
Découvrez l’intégralité du programme des animations nature à venir

Le chiffre du mois

18 000

salariés du Grand Dijon ont participé au Challenge "Au travail sans ma voiture" 2012.

Initiatives bourguignonnes

<B>Le Grenelle en actions</B>

Mâcon : la ville s’ouvre davantage aux piétons
Moins de voitures, moins de pollution, davantage d’accessibilité et d’espaces pour les piétons , tels sont les gains de l’opération d’aménagement qui vient d’être réalisée en centre ville Place Saint Pierre par le service programmation urbaine et développement durable.

Une calèche à assistance électrique testée à Mâcon
La société suisse Meterus vient de tester à Mâcon la première calèche à traction animale et à assistance électrique. Conçu par un artisan métallier d’Azé, cet équipement polyvalent s’adresse essentiellement aux collectivités pour l’entretien des espaces verts, la collecte de déchets, l’arrosage mais des entreprises à vocation touristique peuvent aussi être intéressées.
En savoir plus

Énergie : Le 5 octobre, la ferme de l’abbaye de la Pierre-qui-vire (89) a inauguré un équipement de méthanisation et à ce titre a obtenu la 1ère place des projets bourguignons déposés dans le cadre de l’appel à projet national organisé par le ministère de l’Agriculture.
Outre la vente d’énergie à EDF, 400 000 kwh sont utilisés pour chauffer une partie des bâtiments.
En savoir plus

La Puisaye observe son territoire
Pendant deux mois, à la faveur de réunions publiques, les élus et la population vont se retrouver avec des universitaires de la station de recherche pluridisciplinaire de Metz pour échanger, exprimer des idées et des attentes sur le territoire et ses richesses à valoriser. De nombreuses thématiques s’invitent à la réflexion : relation environnement-développement, préservation de la biodiversité, développement agricole, aménagement du territoire, énergies renouvelables…
En savoir plus

Le Morvan inaugure la traversée VTT
Après cinq années de travail, la Grande Traversée du Morvan en VTT vient d’être labellisée par la fédération française de cyclisme.
Cet itinéraire qui relie Avallon, Saulieu et Autun est un trait d’union vert entre les 4 départements bourguignons.
En savoir plus

A Château-Chinon (58) , la mission locale Nivernais-Morvan lance cet automne la Passerelle mobilité. Cette plate-forme recueille les besoins et propose des solutions aux attentes des usagers pour lever les freins d’ordre économique, psychologique pour des publics en insertion sociale et professionnelle.
En savoir plus

Dijon : la Poste roule en vert
Huit véhicules électriques viennent de rejoindre la flotte équipant les facteurs dijonnais et cette action est une des premières réalisées au plan national. Ces véhicules rejoignent les quads et vélos à assistance électrique déjà en service.

Valorisation du patrimoine naturel dans la Nièvre
La communauté de communes « Entre Loire et Forêts » vient d’inaugurer un nouvel observatoire à oiseaux près de la Loire. Cet équipement est relié aux sentiers de randonnée et est complémentaire des actions locales de protection de la nature.

A Château-Chinon (58), les enseignants et élèves du collège Bibracte se sont lancé dans la création d’une mare pédagogique et justifient ainsi son classement de 1er éco-collège de la Nièvre.

Production de biogaz à Drambon en Côte d’Or
La société SITRA-FD vient d’inaugurer sur le site de l’Ecopôle de Dambron une nouvelle unité de production et de valorisation de biogaz à partir de déchets organiques collectés et permettant une production d’énergie équivalente à la consommation électrique de plus de 5000 habitants.

Solidarité-Énergie : l’association ELEZO de Quetigny se mobilise
Membre de l’Association Électriciens sans frontières,ELEZO se mobilise pour aider des villages du Bénin et du Niger à bénéficier de l’énergie solaire moyennant des solutions pérennes, peu coûteuses et faciles à installer.

A Azé (71), à l’appel de plusieurs associations locales et de la municipalité, des bénévoles "défricheurs" se sont mobilisés le temps d’un week-end pour un même objectif : sauvegarder, préserver et valoriser la pelouse calcaire de Rochebin, particulièrement menacée.
En savoir plus sur ce site

Formations, publications et ressources

<B>Formation pour les collectivités sur les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE).</B>

Le mardi 4 décembre, à Dijon.
Après 6 années de mise en place, les CEE apparaissent comme une opportunité de financement pour les collectivités tout en les incitant à l’efficacité énergétique. Cet objectif de résultat ne peut être atteint que si le dispositif est bien utilisé et maîtrisé. C’est ce que propose ce parcours de formation organisé par le CNFPT et l’ADEME Bourgogne.
En savoir plus

<B> Les dernières parutions du Commissariat Général au Dévelopement durable</B>

<B>Un nouveau site Internet pour Alterre Bourgogne</B>

Alterre Bourgogne, agence régionale pour l’environnement et le développement soutenable, a vocation à faciliter la compréhension des enjeux liés au développement soutenable en Bourgogne et à contribuer à une prise de décision éclairée.
Plate-forme de dialogue et de mutualisation des expériences, Alterre est aussi un centre de ressources. C’est dans le but de mieux refléter cette dimension que le site de l’agence a été repensé. La recherche d’information est ainsi facilitée et le fonctionnement plus dynamique. Plus de 200 ressources sont disponibles sur les grands sujets de l’environnement.
Visitez le nouveau site d’Alterre Bourgogne

<B>Découvrez les formations en éducation au développement durable pour l’année 2012-2013</B>

Chaque année, les acteurs de l’environnement, de l’éducation et de la formation en Bourgogne proposent des formations en éducation à l’environnement et au développement durable mutualisées au sein d’un plan annuel : Plani’sffere.
Destinées aux formateurs (enseignants, éducateurs, animateurs et pour certaines, aux animateurs de collectivités) la trentaine de journées de formation portent sur des sujets très divers visant à enrichir ses savoirs, consolider ses pratiques pédagogiques ou mettre en œuvre une démarche de développement durable dans un établissement d’éducation.
Accéder au plan et en savoir plus

<B>Journée technique « Rénovation énergétique des copropriétés » organisée par BBD</B>

Le 13 décembre de 9h00 à 16h45, au Conseil régional de Bourgogne, à Dijon
Alors que la rénovation énergétique des copropriétés devient un enjeu majeur, il convient de se poser certaines questions : Quels leviers actionner pour mener à bien une opération de rénovation énergétique ? Comment concevoir et mener un tel projet ? Et comment le financer ?
A partir d’apports techniques et d’éclairages d’experts, d’échanges et de débats, de retours d’expériences et de pistes concrètes à exploiter, cette journée se veut une contribution au vaste chantier de la rénovation énergétique des bâtiments en Bourgogne.
En savoir plus

<B>Domaine de la construction : connaître les dernières évolutions réglementaires </B>

Dans le domaine de la construction, de nombreux textes réglementaires sont apparus en fin d’année 2011 et au premier semestre 2012.
Afin d’informer les acteurs de la construction, la DREAL Bourgogne a réalisé ce document qui rassemble l’ensemble de ces évolutions réglementaires.

<B>La lettre n°8 des études en Bourgogne est parue</B>


Au sommaire, le système d’information documentaire sur l’Environnement (SIDE)
Consulter

Appels à projets et consultations

<B>Familles Eco-logis : dynamisez votre logement !</B>

Baisser votre consommation d’énergie, ça vous dit ? Ca va chauffer pour le gaz et l’électricité !

Les Dijonnaises et Dijonnais qui s’inscriront au concours "Familles éco-logis" vont s’attaquer à leur facture d’énergie. Ils tenteront de diminuer leur consommation par le biais d’"écogestes". Les relevés d’énergie de l’an passé serviront de référence. L’équipe qui réalisera la plus grande économie du 1er décembre au 30 avril sera déclarée gagnante.
En savoir plus

<B>L’ADEME lance son 5ème appel à projets « Biomasse Chaleur Industrie, Agriculture et Tertiaire » (BCIAT 2013)</B>

Il concerne la réalisation d’installations industrielles assurant une production énergétique annuelle supérieure à 1 000 tonnes équivalent pétrole (tep) à partir de biomasse, avec un objectif indicatif de 125 000 tep/an. Les installations retenues devront être mises en service au plus tard le 1er Août 2015.
Clôture des candidatures : 31 janvier 2013.
En savoir plus

<B>Consultation sur le projet de plan national en faveur de la responsabilité sociétale des entreprises </B>

Un plan national en faveur de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) sera envoyé par le gouvernement français avant la fin de l’année 2012 à la Commission européenne.
Ce plan national en faveur de la RSE, actuellement à l’état de projet et disponible en ligne, est soumis à la consultation des différentes parties prenantes, du lundi 12 novembre au lundi 26 novembre 2012 inclus.
Consulter le projet
En savoir plus

 

Directrice de la publication : Corinne ETAIX,
directrice de la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de Bourgogne.
DREAL Bourgogne

Coordination et rédaction
Service Développement Durable, DREAL Bourgogne
François BELLOUARD, Jacques CORBET, Alix DUMONT SAINT PRIEST

Ont contribué à ce numéro :
Jean-Luc COUPEZ (SOBEM-SCAM)
Hugues SORY, Marc PHILIPPE, Agnès MANGIN (DREAL Bourgogne, Service Patrimoine et Ressources Naturels),
Virginie MENIGOZ, Karine GENIN (DREAL Bourgogne, Service Développement Durable),
Elsa ALEXANDRE, (DREAL Bourgogne, Service Transports),
Bernard GOURNAY, (DDT 21),
Annick VENET, (DDT 71),

Crédits photos © : photothèques MEDDE et DREAL Bourgogne, DDT 21, SOBEM, CarFree.

Vous abonner ou vous désabonner